Je suis incapable de me mettre en valeur au travail: pourquoi, et comment y remédier?

Je suis incapable de me mettre en valeur au travail: pourquoi, et comment y remédier?

Publié le :

Mercredi 24 Avril 2019 - 10:38

Mise à jour :

Mercredi 24 Avril 2019 - 14:30
© NIKOLAY DOYCHINOV / AFP/Archives
PARTAGER :

Rodolphe Oppenheimer, édité par la rédaction

-A +A

Pour certaines personnes, parvenir à se mettre en avant et afficher une estime de soi dans un milieu professionnel relève du blocage. Un problème réel, qui peut entraîner des difficultés pour évoluer dans sa carrière et générer des frustrations. Le psychanaliste Rodolphe Oppenheimer livre ses conseils à France-Soir.

Dans les grosses entreprises, notamment dans le secteur du tertiaire, il convient de se mettre régulièrement en avant si l'on souhaite évoluer d'un point de vue professionnel. En effet, les postes les plus convoités sont offerts à des salariés qui savent ce qu'ils valent, qui savent défendre leur profil et se démarquer des autres employés de différentes façons. La parole doit être savamment maniée dans une grande entreprise, car il faut être capable de se défendre lorsqu'une augmentation est en jeu, ou encore une mutation, un changement de poste, etc.

Certains ne savent pas comment faire pour obtenir la place qu'ils méritent et se contentent d'évoluer dans l'ombre en silence. Sur le long terme, un tel comportement peut avoir un impact négatif sur une carrière mais aussi au niveau de la vie personnelle, car le fait de ne pas évoluer et de se déprécier au quotidien va être nocif pour l'esprit.

> Le syndrome de l'imposteur, quand rien ne semble être mérité

Malgré des connaissances solides, un niveau d'étude important ou encore une expérience intéressante, voilà que vous êtes incapable de vous défendre au sein d'une entreprise. Pire encore, quand vient le moment de vous vendre à un recruteur lors d'un entretien d'embauche, voilà que vous peinez à trouver des arguments pouvant convaincre facilement le professionnel en face de vous de vous embaucher.

Lire aussi: 5 conseils pour préparer un entretien d'embauche

Cela peut-être dû à un syndrome de l'imposteur, un sentiment qui touche de nombreuses personnes qui se sentent inférieures en permanence et qui ne pensent pas mériter la place qu'elles occupent ou qu'elles pourraient potentiellement occuper. Lorsque le salaire doit être discuté, elles ne parviennent pas à défendre un montant correct et préfèrent accepter de travailler pour une somme inférieure à leur valeur réelle car elles ne pensent pas mériter plus. Détruire un syndrome de l'imposteur se travaille sur le long terme car c'est une intime conviction qui étreint la personne qui en souffre et une thérapie devra être suivie durant une longue période.

> Une timidité qui peut-être symptomatique d'un mal-être plus profond

C'est bien connu, le comportement que l'on a à l'âge adulte résulte en grande partie du comportement que l'on nous a obligé à avoir durant les premières années de notre vie. Ainsi, un enfant que l'on aura obligé à se taire, à se faire discret, deviendra un adulte qui adoptera le même type de comportement.

Par ailleurs, certaines personnes vivent dans leur vie privée des événements qui mettent à mal leur confiance en elles, c'est pourquoi il convient de remettre en question tout son quotidien lorsqu'on se trouve être incapable de s'imposer d'une quelconque façon au sein de son lieu de travail.

> Une thérapie pour prendre confiance en soi

La meilleure façon de traiter un syndrome de l'imposteur ou encore un mal-être résultant d'événements divers est de suivre une thérapie auprès d'un professionnel. Au fil des séances, des exercices seront effectués afin qu'une certaine confiance soit acquise de manière naturelle. Dans certains cas, le passé comme le présent seront abordés afin de résoudre des problèmes plus complexes.

L'auteur: Rodolphe Oppenheimer est psychanalyste (https://psy-92.net/) et notamment auteur d'un nouvel ouvrage, Une vie heureuse et réussie (mode d'emploi) aux éditions Marie B.

Lire aussi: Le burn out, un nouveau mal du siècle, en attente de reconnaissance 

Certains salariés ne parviennent pas à se valoriser malgré des compétences professionnelles indéniables.


Commentaires

-