Quand revenir au travail après les vacances vous déprime

Retour à la normale

Quand revenir au travail après les vacances vous déprime

Publié le :

Jeudi 02 Août 2018 - 15:43

Mise à jour :

Vendredi 03 Août 2018 - 11:41
Vous revenez d'un beau séjour, loin de tout, loin de votre quotidien, et vous ressentez un coup de blues au moment de reprendre le travail? Rien de plus normal... dans une certaine mesure. Pour France-Soir, le psychanalyste Rodolphe Oppenheimer explique ce qui se passe dans votre tête lors de cette période un peu délicate.
© CHARLY TRIBALLEAU / AFP/Archives
PARTAGER :

Rodolphe Oppenheimer, édité par la rédaction

-A +A

Les vacances sont terminées et il est temps de retourner au travail. Mais c’est loin d’être aussi facile à dire qu'à faire!

Vous vous êtes amusé, vous avez multiplié les activités et vous avez changé d’air. Pourquoi donc cette soudaine sensation de fatigue, de crainte et de chagrin qui vous envahit? Est-ce que c’est normal ou alarmant? Est-ce le syndrome de la déprime post-vacances dont on parle ou autre chose?

> La déprime post-vacances, qu’est-ce que c’est?

Vous avez peut-être déjà entendu parler de la déprime post-vacances. On parle aussi d’anxiété, dépression ou blues d'après les vacances. C’est un état d’émotion qui touche beaucoup de gens après leur retour des vacances et particulièrement quand ils reprennent leur travail. Ce n’est pas un problème cliniquement classifié, mais une étude récente aux États-Unis avait montré que plus de 35% des personnes ont déjà vécu le syndrome de déprime post-vacances.

Lire aussi: Vos photos de vacances vous appartiennent-elles encore sur Internet?

Concrètement, les blues après les vacances se manifestent par différents symptômes psychiques et physiques. Vous pouvez ressentir de la fatigue générale, un manque d’énergie et de concentration, des difficultés à dormir, des problèmes de digestion ou d’appétit, de l’irritabilité, du stress, etc. La crainte peut également être un symptôme ou un résultat des autres manifestations. C’est la crainte de ne pas retrouver votre énergie, de ne pas dépasser cette période et de décevoir les autres!

> Pourquoi vivons-nous des blues après les vacances?

La présence d’autant de symptômes montre à quel point le problème peut être réel, mais il n’est pas sans raison.

Une des causes probables de votre "dépression" est la diminution du niveau d’adrénaline. En effet, les vacances sont souvent source de stress (de la préparation à l’exécution) qui fait monter le niveau d’adrénaline, l’hormone du stress. Quand c’est terminé, les niveaux redescendent causant des émotions de déprime et de grisaille.

Les blues post-vacances sont également causés par l’effet de contraste, très connu en psychologie. Autrement dit, vous passez d’une situation à une autre complètement différente et votre cerveau doit s’adapter. Il y a aussi le fait de s’habituer (cas d’un long voyage), de penser aux beaux moments, l’effet de la nostalgie!

> À quel point est-ce normal?

Les émotions négatives lors de votre retour au travail sont tout à fait normales. Cela arrive à tout le monde, et pour des raisons valides, psychologiques ou physiologiques.

Il s’avère aussi que certaines personnes sont plus aptes à avoir les blues et à trouver la "rentrée" difficile. C’est le cas des personnes qui ont tendance à stresser ou à déprimer ou qui souffrent du trouble affectif saisonnier.

On pourrait croire que les blues arrivent seulement si l’on passe de merveilleuses vacances. Or le fait de passer de mauvaises (du moins peu satisfaisantes) vacances ou avec une personne "toxique" contribuerait à votre déprime une fois de retour au travail.

> Quand est-ce que les blues sont alarmants?

L’anxiété post-vacances peut être difficile à gérer, vous causer quelques soucis et affecter votre productivité, mais elle ne doit pas vous handicaper ou affecter vos relations professionnelles et personnelles.

Aussi, l’intensité des symptômes est souvent limitée. Des crises de colère, du vertige, des maux de tête sévères ou des idées dangereuses ne devraient pas être prises à la légère. C’est peut-être le début d’un burn-out ou d’un trouble d’anxiété qui a enfin trouvé la bonne occasion pour surgir.

Se sentir stressé, fatigué, un peu perdu, irrité est donc tout à fait normal. Ça passera probablement en une semaine, et parfois plus. Ceci dit, c’est important d’agir pour dépasser cette phase difficile et de ne pas laisser les émotions négatives s’emparer de vous.

Cet article a été rédigé par Rodolphe Oppenheimer, psychanalyste (https://psy-92.net/). Ses deux derniers ouvrages, Peurs, angoisses, phobies, par ici la sortie! (Ed. Marie B) et Se libérer des troubles anxieux par la réalité virtuelle (Ed. Eyrolles) sont disponibles en librairie.

Revenir de vacances et reprendre le travail peuvent générer une petite déprime.

Commentaires

-