Mort d'Yvette Bert, la "Mamie Loto" du Pas-de-Calais

La roue tourne

Mort d'Yvette Bert, la "Mamie Loto" du Pas-de-Calais

Publié le :

Samedi 27 Décembre 2014 - 11:50

Mise à jour :

Samedi 27 Décembre 2014 - 17:21
Yvette Bert est morte jeudi 25 décembre à l'hôpital de Helfaut (Pas-de-Calais). Surnommée "Mamie Loto", elle avait été condamnée en novembre dernier à 120.000 euros d'amende pour avoir organisé des loteries sans payer d'impôts sur les gains.
©Flickr Creative Commons
PARTAGER :
-A +A

A l'énoncé de sa condamnation par le tribunal correctionnel d'Arras, le 6 novembre dernier, elle avait affirmé vouloir mourir. Moins de deux mois après, Yvette Bert, 77 ans, connue sous les noms de "Mamie Yvette" ou "Mamie Loto", est décédée jeudi 25 décembre au centre hospitalier de Helfaut (Pas-de-Calais).

Le cas de cette modeste retraitée avait surpris l'opinion publique lorsqu'elle avait été condamnée à six mois de prison avec sursis et 120.000 euros d'amende pour abus de confiance et infraction fiscale. Sa faute? Avoir organisé entre 2009 et 2013 plus de 160 loteries dans une salle de Saint-Omer (Pas-de-Calais) et d'en avoir fait la publicité.

Ces loteries auraient rapporté 460.743 euros en un peu plus de quatre ans. Un somme rondelette dont l'Etat n'a pas vu un centime et, à en croire "Mamie Loto" et son avocate, elle non plus. La septuagénaire aurait tout reversé à diverses associations en dehors du coût de fonctionnement de sa petite organisation. Avec 650 euros de revenus par mois, la retraitée qui vivait dans une résidence pour personnes âgées avait tout de suite déclaré qu'elle ne paierait pas et avait fait appel du jugement.

En France il est interdit d'organiser, comme le faisait Yvette Bert, des lotos avec des mises supérieures à 20 euros et d'en faire la publicité (affiches, tracts, annonces). Ces loteries sont en effet très prisées par le grand banditisme pour blanchir l'argent sale et sont donc très surveillées par les autorités.

D'après son avocate, Me Claire Lamoril-Houtart, Yvette Berthe était "en soins intensifs depuis une semaine car elle avait des problèmes pour respirer. Elle était très fatiguée, je pense qu'elle n'avait plus la force de se battre pour vivre (…). Elle est morte un an jour pour jour après avoir tenté de se suicider, c'est l'ironie du sort".

 

 

Les loteries de "Mamie Yvette" auraient rapporté près de 500.000 euros et les bénéfices reversés à des œuvres de charité.

Commentaires

-