Foot féminin et sexisme: le journaliste de TF1 s'excuse

Foot féminin et sexisme: le journaliste de TF1 s'excuse

Publié le 20/06/2019 à 12:43 - Mise à jour à 12:48
©FRANCK FIFE / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

Michel Izard, auteur pour le JT de TF1 d'un sujet se voulant poétique sur le football féminin, a présenté mercredi 19 ses excuses. Son texte avait été jugé réducteur voire carrément sexiste.

Il reconnaît l'erreur mais dément toute mauvaise intention. Le journaliste Michel Izard, auteur d'un reportage pour le 13H de TF1 sur la coupe du monde de football féminin jugé sexiste par de nombreux téléspectateurs et internautes depuis sa diffusion mardi, a présenté ses excuses mercredi dans Quotidien sur TMC.

"Avec des gestes si délicats au bout de doigts si fins… On peut comprendre que certains rêveraient d'être à la place de la balle. L'essentiel est ailleurs… dans ce jeu léger de jambes pour faire comme les garçons du tricot sur la pelouse", pouvait-on entendre en commentaire d'images montrant au ralenti quelques gestes techniques de joueuses.

Voir: Foot féminin - un sujet sexiste dans le 13H de Jean-Pierre Pernaut fait polémique

"Une maille à l'endroit. Une maille à l'envers. Pour donner le tournis ou la rage de vaincre. Entrer du bout du pied dans la ronde des jongles. Numéro d'artiste de la Japonaise Hasegawa. Même si la quête de grâce ne fait pas toujours dans la dentelle", poursuivait-il.

Des propos qui ont été perçus comme totalement sexistes par certains, ou au moins comme relayant ces sportives professionnelles à leur seul statut de femme.

"Là, il faut le dire, c’est pas bien, c’est raté, c’est malvenu. C’est mal fait, et ça dessert… c’est l’inverse de ce que je veux faire, c’est l’inverse total, j’en suis dévasté", a-t-il déclaré. Mais il maintient que son propos, s'il a pu être mal perçu, était au contraire motivé par l'idée de traiter de manière identique les hommes et les femmes: "Alors le tricot, toute la matinée, je me suis dit «Est-ce que je le dis ou pas». Mais l’an dernier, j’ai fait un sujet sur les hommes et j’ai parlé du tricot, car c’est une expression. Je l’ai dit pour les hommes, alors je me suis dit, «Je vais le dire pour les femmes»", a-t-il expliqué.

Lire aussi:

Sexisme: une publicité avec Iris Mittenaere pointée du doigt (photos)

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


Michel Izard a reconnu que son propos était "malvenu".

Annonces immobilières

Fil d'actualités Culture




Commentaires

-