Allemagne: un paquet explosif trouvé au ministère des Finances

Allemagne: un paquet explosif trouvé au ministère des Finances

Publié le :

Jeudi 16 Mars 2017 - 10:58

Mise à jour :

Jeudi 16 Mars 2017 - 11:12
Un paquet contenant "un mélange explosif artisanal" a été rétrouvé mercredi au ministère des Finances allemand. Ce colis piégé aurait été expédié depuis la Grèce.
© EMMANUEL DUNAND / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Un paquet contenant "un mélange explosif artisanal" a été retrouvé mercredi 15 dans un bureau de poste du ministère des Finances allemand situé au cœur de Berlin. Ce mélange, souvent utilisé dans la pyrotechnie, aurait pu causer des blessures "considérables", a indiqué la police berlinoise. Le colis a été expédié de Grèce a précisé ce jeudi 16 une source policière grecque.

Le ministre de l’Intérieur, Nikos Toskas, s’est saisi de l’affaire et les autorités des deux pays agissent en coopération sur ce dossier. L'expéditeur serait l'un des cadres du parti d'opposition au parti de droite Nouvelle Démocratie. Sur le paquet, l'adresse d'Adonis Georgiadis dirigeant de ce parti de droite, était inscrite. L'homme issu de l'extrême droite représente un adversaire politique important pour la gauche et l'extrême gauche locale. La librairie dont il est propriétaire est régulièrement ciblée par des attaques dont la mouvance anarcho-autonome est à l'origine.

En toute logique, la police grecque a commencé à enquêter sur des liens éventuels entre ce groupe anarcho-autonome et des attaques du même type. Une autre question se pose, celle de comprendre comment un paquet aussi dangereux a pu quitter le territoire grecque.

Selon les médias, la cible du mélange explosif serrait le ministre des finances Wolfgang Schäuble que les Grecques considèrent comme l'un des principaux responsables de la récession du pays. Une récession causée par des cures d'austérité imposées par l'Allemagne. Surendettée depuis 2010, la Grèce peine à sortir la tête de l'eau économiquement.

Ce n'est pas la première fois qu'un attentat d'origine grecque serait tenté à l'encontre du gouvernement allemand. En 2010 un autre colis explosif destiné à Angela Merkel, chancelière fédérale allemande, avait été désamorcé dans un local extérieur à la chancellerie. L'attaque avait été imputée au groupe anarchique hellène la Conspiration des cellules de feu. De nombreux attentats sont encore commis en Europe au nom de cette organisation, démantelée depuis.

La cible du mélange explosif serrait le ministre des finances Wolfgang Schäuble que les grecques considèrent comme l'un des principaux responsable de la récession du pays.


Commentaires

-