François Bayrou souhaite un retour du service national pour permettre "aux gens de se rencontrer"

François Bayrou souhaite un retour du service national pour permettre "aux gens de se rencontrer"

Publié le 09/08/2016 à 13:30
©Gonzalo Fuentes
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

Le dirigeant du MoDem souhaite un retour à une forme de service civique national qui avait la vertu, selon lui, de pousser les jeunes d'une même classe d'âge, quelles que soient leurs différences, à partager une expérience commune.

François Bayrou (MoDem) a plaidé mardi pour le retour à un "service national universel, civique et de sécurité", afin de rétablir le dialogue entre "tous les Français d'une classe d'âge", issus de tous milieux sociaux.

Face à la menace terroriste, aux tensions sociales et au risque d'affrontements entre communautés, "on ne s'en tirera pas avec des demi-mesures", a déclaré le président du MoDem François Bayrou sur RTL. "Il faut des décisions importantes qui permettent de sortir des ghettos, qui permettent aux gens de se rencontrer".

Comme "le retour à un service national universel, civique et de sécurité (...) qui mettra tous les jeunes Français d'une classe d'âge, pendant plusieurs mois, au contact des réalités qui sont celles de la vie de tous les jours, quel que soit le milieu d'où l'on vient et quelle que soit la culture d'où l'on vient", a-t-il proposé.

Ce service national offrirait, selon M. Bayrou, "un moyen de sortir de cet espèce d'enfermement dans lequel tout le monde se trouve".

"On parle des quartiers à origines diverses qui mêlent des populations dont certaines ne sont pas culturellement adaptées, habituées, à la société française (...) mais il y a d'autres quartiers plus privilégiés d'où aussi on ne sort pas", a-t-il expliqué.

"On a eu tort il y a quelques années, de supprimer cet appel à la rencontre d'une classe d'âge", a-t-il insisté. "Je suis persuadé que ce sont des actes ou des décisions de cette importance qui permettront peut-être d'inverser le mouvement (...) tout ce qui est homéopathique ne marchera pas", a-t-il conclu.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP


PARTAGER CET ARTICLE :


"On a eu tort il y a quelques années, de supprimer cet appel à la rencontre d'une classe d'âge" explique François Bayrou.

Annonces immobilières

Fil d'actualités Politique




Commentaires

-