Le plan B ? Un Tour de France cycliste de 4885 km !

Le plan B ? Un Tour de France cycliste de 4885 km !

Publié le 12/06/2020 à 11:03 - Mise à jour à 12:15
Arnaud Fillion
PARTAGER :

Auteur(s): Arnaud Fillion Pour FranceSoir

-A +A

Arnaud Manzanini et Jean-Lin Spriet sont deux cyclistes pratiquants l’ultra-endurance et qui sont partis d’Honfleur ce matin, pour un tour de France de près de 5000 km le long des frontières de l’Hexagone. 

Suite à l’annulation des épreuves de longues distances auxquelles ils étaient respectivement inscrits cette année (la Transcontinental Bike Race, 4500 km à travers l’Europe pour Arnaud, la Transam Bike Race, 6000km de traversée des États-Unis pour Jean-Lin), pour cause de pandémie mondialisée, ils ont mis à profit la période de confinement imposée pour réfléchir à leur engagement de sportifs et porter celui-ci, ainsi que les valeurs qu’ils défendent, vers de nouveaux horizons … hexagonaux et tout aussi ambitieux, tant sur le plan sportif que dans leurs dimensions écoresponsables.

 

Derrière le terme d’ultra-endurance existe une pratique en plein développement chez les cyclistes sportifs, aussi bien amateurs que professionnels, et qui consiste à parcourir de très grandes distances sans s’arrêter autrement que pour manger ou dormir. A l’origine, effectuée avec des équipes de soutien et des véhicules d’assistance, la pratique évolue de plus en plus vers une approche en autonomie complète :

le bikepacking, dans laquelle le cycliste emporte avec lui tout son équipement.

Les compétitions spécifiques à l’ultra-endurance se sont multipliées depuis quelques années. Dans la lignée du précurseur Mike Hall (décédé il y a 4 ans lors d’une course en Australie) et de la Transcontinental Race, de nombreux organisateurs, eux-mêmes souvent pratiquant expérimentés de la longue distance, ont créé des épreuves cyclistes d’ultra-endurance aussi variées que multiples. On peut ainsi citer, sur route, la Ravito Born to Ride, la Three Peaks Bike Race, la Route du Diable ou bien encore la série des Biking Man. Et, en tout-terrain, des épreuves légendaires telles que le Tour Divide aux Etats-Unis, ou bien plus récentes, l’Atlas Mountain Race au Maroc ou la Silk Road Mountain Race au Kirghizistan.

Arnaud Manzanini, deux fois finisher de la très prestigieuse Race Across America (traversée des USA avec assistance) s’est lui-même inspiré de cette expérience de coureur pour créer, il y a 3 ans, la Race Across France, épreuve dont le succès va grandissant chaque année.

 

En 2020, face à la cascade d’annulations qui a caractérisé toutes les épreuves sportives, Jean-Lin et Arnaud se sont posé la question d’un projet sportif, capitalisant sur leurs entrainements et leurs préparations (à la fin Mai, près de 14 000km de parcourus à vélo pour Jean-Lin, plus de 9000 pour Arnaud).

 

Ainsi est né le projet du Tour de France Randonneur, le long des frontières de l’Hexagone, élaboré sur la base d’une épreuve datant de 1959 et dont les règles informelles ont été définies par l’US Métro.

Pour Arnaud et Jean-Lin, cela représente 4885 km et près de 65 000m de dénivelé positif, qu’ils envisagent de parcourir en 15 jours, soit près de 325km par jour.

 

Leur approche est celle de l’autonomie la plus complète : ils génèrent eux-mêmes, au moyen d’une dynamo, l’électricité nécessaire à leur éclairage et à leur électronique embarquée (gps, balise de suivi satellite, smartphones, etc.), sont équipés a minima mais avec ce qui se fait de mieux et de plus léger (veste de pluie, duvet, matelas, jambières et manchons) et se ravitaillent chez les commerçants le long de la route.

 

Ils ont bien sûr fait confiance au matériel qu’ils ont longuement éprouvé dans leurs entraînements intensifs et aux équipementiers devenus leurs partenaires. La marque de vélo Heroïn pour Arnaud, la fourche avant sans déport ainsi que les pneus larges et ultra-performants René Herse pour Jean-Lin.

Leur vision est également participative et solidaire. Grâce à la balise de suivi Spot, on peut voir en temps réel leur progression tout au long du parcours et, pour les cyclistes entrainés, effectuer un bout de route avec eux. Levés aux aurores, pour partir des 5H du matin et rouler jusqu’à 22H, ils ne décideront qu’en cours de journée de l’endroit où ils dormiront la nuit.

 

Avec pour ambition à peine dissimulée d’établir, en moins de 14 jours, un nouveau record et temps de référence sur ce parcours.

 

Pour les suivre :

Balise de suivi spot : https://sw3.solustop.com/courses/suivi-TDFRANDO-carto

Race Accross France : https://www.raceacrossfrance.cc

Strava :

Arnaud Manzanini : https://www.strava.com/athletes/4205229

Jean-Lin Spriet :https://www.strava.com/athletes/9493562

Instagram :

Arnaud Manzanini : https://www.instagram.com/arnaudmanzanini

Jean-Lin Spriet : https://www.instagram.com/jlspriet/

 

 

Auteur(s): Arnaud Fillion Pour FranceSoir


PARTAGER CET ARTICLE :


Bikepacking

Annonces immobilières

Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-