Les rappeurs Booba et Kaaris annoncent leur combat pour décembre en Suisse

Auteur:
 
Par AFP - Paris
Publié le 13 avril 2019 - 15:39
Cet article provient directement de l'AFP (Agence France Presse)
Image
Coups de pieds, insultes, bouteilles de parfums qui volent... Après leur sortie de prison, les rappeurs ennemis Booba et Kaaris se retrouvent jeudi devant la justice pour s'expliquer sur leur rixe en
Crédits
© Dominique FAGET, Loïc VENANCE / AFP/Archives
Booba (à gauche) le 19 mai 2014 à Cannes, et Kaaris, le 25 mars 2015 à Paris
© Dominique FAGET, Loïc VENANCE / AFP/Archives

Les rappeurs Booba et Kaaris ont annoncé que le combat de MMA (arts martiaux mixtes), censé régler leurs différends, aura lieu en décembre 2019 à Genève, dans plusieurs messages postés sur les réseaux sociaux.

Okou Gnakouri alias Kaaris, 39 ans, s'est filmé vendredi en train de signer un contrat sur son compte Instagram. Elie Yaffa alias Booba, 42 ans, a réagi sur le réseau : "Il a signé ! J'ai signé ! J'aurais voulu que ça se passe avant mais la Diva et actrice en a décidé autrement. L'essentiel c'est que ça ait lieu". Le MMA est interdit en France.

Kaaris et Booba avaient été condamnés à 18 mois de prison avec sursis et 50.000 euros d'amende pour leur grabuge à l'aéroport d'Orly.

Début août 2018, les images de cette bagarre générale entre les deux hommes et neuf de leurs proches, en plein hall d'aéroport et devant les smartphones de passages éberlués, avaient fait le tour des médias et réseaux sociaux.

Après de nombreuses péripéties et des centaines d'insultes échangées, le combat pourrait ainsi avoir lieu en décembre, sous la houlette d'un promoteur suisse de combats de MMA, le Strength and Honor Championship.

Celui-ci avait annoncé fin mars un contrat de "1,5 million d'euros pour le gagnant et 500.000 euros pour le perdant".

La négociation des détails va être "très difficile", a assuré le promoteur Raid Salah au site Konbini, les deux rappeurs ayant chacun "des caprices". "Ça ne va pas être un combat technique, mais deux stars dans une cage pour combattre dans les règles, ça montre que tout le monde peut s'entraîner et devenir un combattant de MMA au lieu de se battre dans la rue".