Alerte au "syndrome de la tête plate": dans quelle position bébé doit-il dormir?

Alerte au "syndrome de la tête plate": dans quelle position bébé doit-il dormir?

Publié le :

Mercredi 05 Avril 2017 - 11:01

Mise à jour :

Mercredi 05 Avril 2017 - 11:24
L'Association française de chiropraxie et Le Lien ont mis en garde mardi à l'occasion de la journée mondiale contre les déformations crâniennes sur le "syndrome de la tête plate" chez les bébés. La plagiocéphalie, de son nom médical, toucherait de plus en plus de nourrissons parce que les parents ne les positionnent que sur le dos pour dormir.
©Jorge Silva/Reuters
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Une "épidémie" avec des conséquences potentiellement graves et qui toucherait un nourrisson sur cinq selon l'association de défense des patients Le Lien et plusieurs professionnels de santé, notamment l'Association française de chiropraxie. Ils ont lancé un cri d'alarme mardi 4 à l'occasion de la journée mondiale contre les déformations crâniennes pour mettre en garde contre la recrudescence des plagiocéphalies, problème plus connu sous le nom de syndrome de la tête plate.

C'est la conséquence, à en croire ces données, de la position sur le dos dans laquelle de nombreux parents laissent leurs enfants durant les premiers mois de leur vie. En effet, le crâne du nourrisson est alors encore très malléable et sujet aux déformations. Or, les campagnes des années 1990 incitant à éviter la position sur le ventre pour lutter contre la mort subite du nourrisson auraient eu un effet pervers. Les parents auraient trop tendance à laisser dormir leur enfant uniquement sur le dos.

Les associations n'appellent pas à bannir totalement cette pratique. C'est d'avantage le fait que les nourrissons passent toutes leur nuits dans cette position qui poserait problème. Leur crâne reposant alors toujours sur la même partie finirait donc par se déformer. Les conséquences de la plagiocéphalie semblent encore faire débat mais "de nombreuses études s’interrogent sur l’incidence d’un déséquilibre de la mâchoire avec problème d’occlusion, d’un trouble visuel, auditif ou encore postural (scoliose)", selon Vincent Renard, chiropracteur cité par l'AFC.

Le manque de données apparaît également problématique puisque seule une étude canadienne de 2013 est citée. Elle affirme qu'en 10 ans, l'incidence des plagiocéphalies aurait plus que doublé, passant de 22% à 46% de nourrissons de deux mois concernés.

Pour contrer ce phénomène, il est recommandé d'alterner les positions de sommeil de bébé entre sur le dos et sur le côté, mais aussi dans un sens et dans l'autre du lit afin que la tête ne repose pas toujours sur la même partie. L'enfant peut être calé avec une serviette au niveau du dos lorsqu'il est sur le côté. En revanche, "les matelas cocoonant, les cales-bébé dorsaux, les cales-tête... sont à proscrire. Ils font l'inverse de ce qu'ils prônent en causant des têtes plates" précise au Parisien le pédiatre Thierry Marck, coauteur du livre Mon bébé n'aura pas la tête plate.

Par ailleurs, les chiropracteurs membres de l'AFC proposent durant le mois d'avril un dépistage gratuit. Les coordonnées de ses membres sont disponibles sur le site de l'association.

 

 

Un bébé qui dort toujours dans la même position risquerait de développer une plagiocéphalie.


Commentaires

-