Au secours mon enfant est hyperactif, comment réagir ?

Au secours mon enfant est hyperactif, comment réagir ?

Publié le 24/10/2019 à 10:57 - Mise à jour à 10:58
© CHARLY TRIBALLEAU / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): France-Soir

-A +A

Terme galvaudé, l’hyperactivité reste un trouble réel de l’attention et peut nuire au développement de l’enfant. Une fois le diagnostic posé, la prise de conscience reste le meilleur moyen pour adopter un  comportement adapté et pertinent.

 

L’hyperactivité chez un enfant reste assez difficile à identifier de manière précise. Cependant, il ne s’agit en rien d’une appréciation personnelle mais bien d’un diagnostic scientifique, dont le nom est assez évocateur pour ne tromper personne : trouble de l’attention avec ou sans hyperactivité, TDA(H). Bien qu’il n’existe pas de marqueurs biologiques pour déceler ce trouble, les dernières études soulignent qu’environ 5 % de la population est concerné.  

Les signes annonciateurs d’une hyperactivité

Si de nombreux facteurs peuvent expliquer cette hyperactivité (hérédité, pollution, alimentation, ..), on peut déjà souligner que cette affection de l’attention n’est pas égalitaire, puisqu’on compte une fille pour trois garçons concernés par le TDAH.

 

A lire aussi : Hyperactivité: des vestes lestées de sable pour enfants font polémique en Allemagne

On considère l’agitation comme le premier signe devant alerter l’entourage de l’enfant. Ce dernier n’arrive pas à rester assis, il bouge sans cesse. L’inattention est le second signal d’alerte, et l’enfant hyperactif a beaucoup de mal à rester focalisé sur une tâche, qu’elle quelle soit. Enfin, l’hyperactivité se traduit aussi, dans la plupart des cas, par une impulsivité, qui pousse l’enfant à vouloir tout, tout de suite. Une fois l’alarme déclenchée, quelques tests sous la supervision d’un spécialiste réussiront à confirmer ou infirmer le diagnostic.

 

Une bonne connaissance de l’hyperactivité, le meilleur outil pour faire face à la situation

On lit tout et son contraire quand il s’agit de trouver des conseils pour apprendre à gérer un enfant hyperactif. Certes multiplier les activités reste un moyen efficace pour canaliser l’énergie d’un enfant agité, mais tous les enfants hyperactifs ne se ressemblent pas.  Certains, généralement des filles, masqueront ainsi leur trouble derrière un calme qui n’est qu’apparent.

Le diagnostic représente l’outil le plus efficace tant pour les parents que pour l’enfant. En prenant conscience du trouble de l’attention, dont est victime l’enfant, l’entourage va apprendre à fixer des règles simples mais précises pour structurer les activités quotidiennes.

C’est en connaissant les conséquences néfastes de cette hyperactivité, que les parents et l’entourage prendront conscience que ce trouble de l’attention altère le comportement de l’enfant. Son manque de concentration ne doit pas systématiquement impliquer une punition, qui pourrait alors être vécue comme une véritable injustice. En revanche, un résultat tangible et positif obtenu par l’enfant devra être récompensé. C’est ce changement d’approche et de comportement, qui permettra à l’enfant de grandir dans les meilleures conditions, malgré ce trouble lié à l’hyperactivité, un trouble qui est aujourd’hui de mieux en mieux compris par le corps médical et donc de mieux en mieux traité. Le premier pas à faire est donc de se faire épauler et assister par un professionnel reconnu.  

 

A lire aussi : Hyperactivité: de nouveaux moyens pour repérer et aider les enfants atteints

Auteur(s): France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


Comment s'adapter et accompagner un enfant hyperactif ?

Annonces immobilières

Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-