Régime: c'est quoi le jeûne intermittent "fasting"?

Diète

Régime: c'est quoi le jeûne intermittent "fasting"?

Publié le :

Jeudi 12 Juillet 2018 - 11:03

Mise à jour :

Mercredi 18 Juillet 2018 - 15:05
L'été est la saison des régimes alimentaires. Nombreux sont ceux qui souhaitent perdre du poids pendant cette période. Ces derniers temps, une nouvelle solution a fait surface: le jeûne intermittent "fasting". Explications de Mickaël Dieleman, diététicien nutritionniste à Lyon, pour France-Soir.
©Creative Commons/Pixabay
PARTAGER :

Mickaël Dieleman, édité par la rédaction

-A +A

Même si l'été est bien entamé, la tentation de vouloir perdre du poids pour parfaire sa silhouette (le fameux "beach body") est encore forte. Mais se jeter sur le premier régime venu n'est pas une bonne idée.

A l'image de l'une des solutions qui fait fureur ces derniers temps, le jeûne intermittent "fasting".

Que ce soit la première fois qu’on en entende parler, ou simplement une envie qui nous trotte dans la tête depuis un moment, le jeûne intermittent pose quand même quelques questions quant à son fonctionnement au quotidien.

Pour répondre à cela, il convient d'abord redéfinir ce qu’est le jeûne, quels sont ses intérêts et ses dérives potentielles.

Lire plus loin: Coupe du monde - comment ne pas prendre trop de poids pendant la compétition

Et dans le cas présent, nous parlerons plus précisément du jeûne intermittent "fasting".

Le jeûne est le fait d’arrêter totalement tout apport calorique pendant une période donnée, et d’autoriser seulement l’eau. On peut aussi parler de jeûne hydrique.

Cela ne doit durer que quelques jours. Sinon les carences seront trop importantes.

Le jeûne intermittent peut paraître étrange car l'être humain a toujours peur du manque alimentaire (peur qui n'est pas vraiment justifiée dans nos sociétés occidentales). Alors à quoi cela peut-il servir de ne pas manger?

Les vertus du jeûne sont multiples: il aide à favoriser la perte de poids. Mais aussi à diminuer l’insuline et la résistance à l’insuline, donc à baisser le taux de sucre dans le sang. Il permet de détoxifier et purifier l’organisme.

Il aide aussi à mettre au repos le tube digestif. Car, oui, la digestion est le principal consommateur énergétique de notre organisme, alors, si on ne mange pas pendant un certain temps, les organes tels que l’estomac, le foie ou la vésicule biliaire, auront plus de temps pour se mettre au repos et se régénérer.

Le jeûne permet également une amélioration des facultés cognitives. Il peut devenir une démarche spirituelle. En effet, moins fatigués par la digestion, nous pouvons mieux réfléchir.

Il permet aussi une réduction des inflammations et une réduction de certaines maladies chroniques ou inflammatoires ou cancers.

C’est pour ces raisons que le jeûne est pratiqué depuis des millénaires et aussi présent dans certaines religions (Carême, Ramadan, Yom Kippour).

> Mais alors, maintenant que le jeûne est défini, qu’est-ce que le jeûne intermittent?

Le jeûne intermittent "fasting" est en réalité un jeûne moins strict qu'il n'y paraît. Au lieu de ne pas manger du tout dans la journée, il est possible de manger au moins un repas.

Par exemple, on n’ingère pas d’alimentation solide le soir, donc on jeûne de 17h à 7h ou de 18h à 6h. Ou alors, on ne mange pas le matin, ce qui veut dire qu’on jeûne de 20h à midi. Ces périodes de jeûne peuvent donc durer entre 12 et 16 heures.

Le jeûne intermittent sera d’autant plus efficace s’il est pratiqué régulièrement et sur une longue période. Par exemple un ou deux jours par semaine chaque semaine.

Il a l’avantage d’avoir les mêmes bienfaits qu’un jeûne classique, mais en plus réalisable dans notre quotidien.

Selon une étude scientifique américaine, jeûner durant 16 heures a des effets positifs sur le poids et diminue les risques cardio-vasculaires. Attention toutefois à certaines dérives et effets néfastes.

Le jeûne classique ou le "fasting" ne peuvent pas être pratiqués par tous.

Cela ne sera pas possible dans le cas de certaines pathologies (diabète de type 1, insuffisance rénale…) ou en cas de grossesse.

Aussi, la mise en place du jeûne doit être encadrée par un spécialiste pour les périodes de jeûne strict, sinon les effets seront une possible altération de la santé et un rebond du poids à la reprise de l’alimentation.

Un jeûne trop prolongé et/ou mal réalisé peut être dangereux pour la santé.

Il faut dans ce cas se rapprocher de personnes compétentes et sensibilisées au jeûne pour savoir comment le mettre en pratique dans les meilleures conditions.

Cet article a été rédigé par Mickaël Dieleman, diététicien nutritionniste à Lyon spécialisé dans le sport (voir son site: http://www.dieteticien-nutritionniste-lyon.com/)

Le jeûne intermittent "fasting" a plusieurs bienfaits. Mais il convient de consulter un nutritionniste avant de le mettre en place.

Commentaires

-