Cancers: comment une alimentation saine aide à réduire les risques

Cancers: comment une alimentation saine aide à réduire les risques

Publié le :

Vendredi 01 Février 2019 - 13:42

Mise à jour :

Lundi 04 Février 2019 - 10:39
© JOEL SAGET / AFP/Archives
PARTAGER :

Mickaël Dieleman, édité par la rédaction.

-A +A

A l'occasion de la journée mondiale contre le cancer ce lundi 4 février 2019, Mickaël Dieleman, diététicien-nutritionniste à Lyon (3e arr.), fait le point pour les lecteurs de France-Soir sur l'alimentation saine à adopter pour réduire les risques de développer ces pathologies.

Ce lundi se tient la journée mondiale contre le cancer: nous allons faire un état des lieux de l’intérêt d’une alimentation saine dans la prévention contre le cancer.

Le cancer est un développement anarchique de certaines cellules de notre organisme qui va provoquer la destruction de cellules saines de notre corps.

Souvent, les causes de développement d'un cancer sont floues et multifactorielles mais les recherches tendent vers un rôle important de l'alimentation dans ces pathologies.

Selon l’Organisation mondiale de la santé, un excès de poids peut être en cause dans certains cancers comme: œsophage, pancréas, reins, endomètre, sein (chez les femmes ménopausées) et colorectal.

Perdre du poids ne permet donc plus simplement de rentrer dans un moule de cette société qui prône la minceur mais est vital pour la santé dans ces cas précis. Ceci est dû à une production élevée d’hormones de croissance suite à une obésité située au niveau de l’abdomen.

Lire aussi: consommer de la viande: pourquoi, quelle quantité et à quelle fréquence?

La surconsommation de viande rouge est aussi à surveiller et le lien avec certains cancers comme le cancer colorectal est posé.

De même, une consommation excessive de sel serait à l’origine du cancer de l’estomac. D’où les conseils du PNNS qui recommande 6g maximum de sel par jour.

Voir aussi: trop de sel et pas assez de fibres dans l'assiette des Français

Trop de produits laitiers (plus de trois par jour) est aussi associé à une augmentation du risque de cancer de la prostate. Pour d’autres cancers, les données actuelles ne permettent pas d’établir ce lien.

L’alimentation sucrée (riche en sucres simples) est aussi à éviter. Les cellules cancéreuses sont très friandes de sucres et en profitent pour se développer d’autant plus.

C’est pour cela que le régime cétogène (riche en graisses et faibles en glucides) est une alternative à certains traitements anti-cancers puisque les cellules cancéreuses n’arrivent pas à utiliser les cétones pour survivre.

Il n’y a pas de régime qui empêche d'avoir le cancer connu à ce jour, mais il faut souligner que notre alimentation peut tout de même prévenir les cancers.

Le Fonds mondial de recherches sur le cancer recommande 25g de fibres par jour pour lutter contre le cancer.

Les fibres se trouvent dans… les fruits et légumes. C’est clairement prouvé, consommer suffisamment de fruits et légumes par jour (cinq portions) permet la réduction des risques de cancer du poumon, de la bouche, du pharynx, de l’œsophage, de l’estomac, du sein, du côlon et du rectum.

Certains sont particulièrement intéressants car riches en antioxydants: ce sont les fruits rouges, les agrumes, les crucifères, les alliacés (ail, oignon…) et la tomate. Ils sont peu caloriques, satietogènes et vont donc permettre de consommer moins de graisses et de sucres. Les céréales complètes et les légumineuses seront aussi une bonne source de fibres alimentaires.

Aujourd’hui, aucun régime particulier ne permet d’éviter un cancer. Mais une alimentation équilibrée, riche en fruits et légumes et limitée en produits gras, sucrés et transformés sera une arme intéressante pour prévenir un certain nombre de cancers.

Et aussi:

Alimentation: galette de riz, ce vrai-faux ami de la diététique

Ostéoporose, arthrose… quelle alimentation pour contrer les effets du temps?

C'est quand le bon moment pour consulter un diététicien-nutritionniste?

Une alimentation saine joue un rôle important dans la lutte contre le cancer.


Commentaires

-