Commencer le travail avant 10h, une "torture" selon les experts

Commencer le travail avant 10h, une "torture" selon les experts

Publié le :

Jeudi 10 Septembre 2015 - 14:33

Mise à jour :

Jeudi 10 Septembre 2015 - 14:56
D'après un expert britannique, commencer le travail ou les cours en suivant les horaires traditionnels de 9h à 17h aurait des conséquences dévastatrices sur la santé, notre corps n'étant pas fait pour se lever si tôt.
©Pouzet/Sipa
PARTAGER :
-A +A

Vous n’arrivez pas à vous lever quand votre réveil sonne à 6h00 du matin? Vous vous sentez constamment épuisé, stressé? Pas de panique, c’est normal, assure le neuroscientifique Paul Kelley, de l’Université d’Oxford. Car, d’après le chercheur, forcer les gens à travailler avant 10h s’apparente à de la torture et rend les employés et les élèves malades et stressés. La raison: avant l’âge de 55 ans, l’horloge biologique n’est pas du tout en adéquation avec les horaires traditionnels de travail ou d’école, de 9h à 17h, a-t-il expliqué lors du British Science Festival, qui se tient depuis lundi 7 à Bradford, en Angleterre.

Persuadé de cela depuis longtemps, Paul Kelley avait déjà décidé il y a déjà quelques années, quand il était directeur du collège Monkeaton, de faire commencer les cours à 10h du matin, plutôt qu’à 8h30. Il avait alors vu les résultats de ses élèves augmenter de 19%. Ainsi, selon lui, pour être au top de ses capacités, un jeune de 16 ans devrait commencer à travailler à 10h et un étudiant à 11h.

"La privation de sommeil est une torture", a-t-il déclaré au British Science Festival. "Nous vivons dans une société en manque de sommeil. C'est extrêmement préjudiciable pour l'organisme, vous affectez vos systèmes physiques et émotionnels. Votre foie et votre cœur vivent à un certain rythme et vous les privez des deux ou trois heures de repos dont ils ont besoin. (...) Vous ne pouvez pas modifier votre rythme de 24 heures. Vous ne pouvez pas apprendre à vous lever à une certaine heure. Votre corps est réglé sur le soleil et vous n'en êtes pas conscient car cela dépend de votre hypothalamus (système nerveux central, située sur la face ventrale de l'encéphale, NDLR)".

Or, les effets néfastes du manque de sommeil sont avérés depuis longtemps. Cancer colorectal, cancer du sein, risque d'obésité, risque d'AVC, perte de masse cérébrale, plus grande émotivité, plus de risque d'attraper un rhume... de nombreuses études ont démontré les dangers qui en découle. 

Et comme les adolescents sont ceux qui ont le plus besoin de dormir (un lever à 7h du matin pour un adolescent équivaudrait même à un lever à 5h chez un adulte), Paul Kelley et son collègue de l'université d'Oxford, le Dr Russell Foster, mèneront dès la rentrée 2016 une expérimentation baptisée "Teensleep" dans 100 écoles britanniques, note Buzzfeed. Il s’agira de faire commencer certains élèves à 9h, d’autres à 10h et de comparer les résultats grâce à des dispositifs électroniques. "Juste en décalant un horaire, vous pouvez améliorer la qualité de vie. Nous avons l'opportunité de faire quelque chose qui bénéficierait à des millions de personnes sur Terre", conclut le Dr Kelley.

 

"Nous vivons dans une société en manque de sommeil", assure le Dr Paul Kelley.


Commentaires

-