Comment bien choisir sa crème solaire

Comment bien choisir sa crème solaire

Publié le :

Mardi 30 Juin 2015 - 15:38

Mise à jour :

Mercredi 01 Juillet 2015 - 16:27
Avec les épisodes de canicule actuels, inutile de répéter qu'il est indispensable de protéger sa peau de la chaleur et des rayons UV, notamment en vacances et sur les plages. Pour y faire face efficacement, les crèmes solaires figurent parmi les solutions les plus radicales, mais encore faut-il bien connaître leur mode de fonctionnement.
©Brian Blanco/Sipa
PARTAGER :
-A +A

Alors que les températures dépassent les 30°C dans certaines régions de France, la crème solaire s'impose comme une évidence pour protéger sa peau des méfaits du soleil. Toutefois, nombreux sont ceux qui ne connaissent pas encore bien leur mode de fonctionnement et sont fréquemment perdus face aux différents types de protections que leur offrent ces produits. Concrètement, il existe quatre catégories de Facteur de Protection Solaire (FPS): protection faible (de 6 à 10), moyenne (15 à 25), haute (30 à 50), très haute (50+).

Choisi en fonction de sa couleur de peau (phototype à voir ici) et de l'ensoleillement, l'indice est important pour faire face aux rayonnements ultraviolets, mais la quantité de produit appliqué est aussi primordiale dans la protection contre les UV, comme le rapporte l'Agence nationale de sécurité du médicament. Il est ainsi recommandé d'appliquer au moins 2 milligrammes de produit par centimètre carré de peau (soit approximativement 6 cuillères à café pour le corps entier d'un adulte de taille moyenne).

Pour mémoire, les UV sont composés principalement d'UVA, responsables du vieillissement prématuré de notre peau, et d'UVB, qui causent les coups de soleil et augmentent le risque de développer un cancer cutané. Un petit moyen mnémotechnique permet d'ailleurs de s'en rappeler: UVA comme atteinte profonde et UVB comme brûlure. Ainsi, lorsque le consommateur achète une crème solaire, il est important de vérifier si le produit porte bien la mention de la double protection, souvent mentionnée par "large spectre". En crème, en spray, pour le visage, le corps, teinté ou non: il en existe pour tous les goûts. Et pour celles et ceux qui ne cessent de faire des allers-retours dans l'eau, il est préférable d'utiliser une crème solaire waterproof. Ces dernières résistent mieux à la réverbération des rayons sur l'eau.

Pour ne pas vous tromper dans votre choix, la revue 60 Millions de consommateurs propose dans son numéro d'été un classement des dix principaux produits actuellement commercialisés, après avoir analysé la protection annoncée, la composition et l'étiquetage. Et selon les marques, la qualité varie beaucoup, même si elle semble progresser au fil des années. Si la majorité des crèmes satisfont aux exigences attendues dans la catégorie "haute protection" par exemple, les tests effectués en laboratoire ont montré, dans certaines crèmes, la présence d'un alcool qui assèche la peau, le propylène gycol, un humectant qui peut être irritant, ou encore le propylparaben, suspecté d'être un perturbateur endocrinien. Parmi les bons élèves se trouvent notamment la crème Avène FPS 30. A contrario, le Lovea FPS 50 et le Hawaiian Tropic FPS 50 protègeraient bien moins qu'indiqué sur leur étiquette.

 

 

 

L'indice de la crème solaire doit être choisi en fonction de deux facteurs: la couleur de peau et l'ensoleillement.


Commentaires

-