Coup de chaleur: comment protéger bébé et les enfants

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr
Publié le 20 avril 2018 - 18:57
Image
Une homme installe un bébé dans un siège auto.
Crédits
©Jennifer Jacquemart/Sipa
Avec le retour des températures élevées, il faut redoubler de vigilance pour que bébé ne souffre pas trop de la chaleur. (Illustration)
©Jennifer Jacquemart/Sipa
Les beaux jours sont de retour et avec eux des températures de plus en plus élevées. C'est donc le moment de s'informer pour protéger au mieux les personnes les plus sensibles à la chaleur. Notamment les bébés, qui peuvent souffrir d'un coup de chaleur aux conséquences parfois dramatiques.

Le mercure a dépassé les 28 degrés sur une grande partie de la France jeudi 19 et continue à grimper pour être plus estival que printanier.

Le moment est donc venu de se soucier des conséquences de la chaleur sur les organismes les plus sensibles, notamment ceux des tout-petits. Pour être prêt à parer un coup de chaleur de votre bébé ou, mieux, l'éviter.

Lire aussi: quelques records de chaleur pour un mois d'avril

Pour soigner un éventuel coup de chaleur de votre nourrisson, il faut savoir reconnaître les symptômes. Eruption cutanée (type rougeurs ou petits boutons), irritabilité, pleurs et température élevée sont autant de signes visibles chez l'enfant, qui ne peut exprimer clairement, comme un adulte, ses maux (mal de tête, crampes, soif intense).

S'il a aussi des vomissements et des diarrhées, cela peut traduire un cas de déshydratation, qui peut s'avérer grave si l'on ne réagit pas assez vite (il faut appeler rapidement un médecin ou l'emmener aux urgences dans ces cas-là, pour qu'il puisse être réhydraté et soigné comme il faut).

Mais avant d'en arriver à de tels extrêmes, des conseils simples à appliquer sont à mettre en place pour protéger votre bébé des fortes chaleurs.

Il faut évidemment lui donner à boire régulièrement et le rafraîchir en lui passant un gant légèrement tiède (jamais trop froid) sur la nuque, le front et le corps.

Quand il fait vraiment chaud, il faut l'habiller avec des vêtements légers et le laisser faire la sieste dans un endroit frais et à l'ombre ou dans une pièce bien aérée.

A la plage ou en promenade, le mieux est de ne pas trop exposer un jeune enfant au soleil. Préférer les heures matinales (avant 11h) ou les heures plus tardives (fin d'après-midi) pour les sorties. Malgré cela, il ne faut pas lésiner sur les protections: casquette, tee-shirt, lunettes de soleil et crème solaire.

Question repas, quand il fait chaud un bébé peut ne pas avoir trop d'appétit. Lui proposer alors des fruits et des légumes frais pour qu'il s'hydrate bien. Renouveler, si besoin, plusieurs petites collations plutôt que le forcer à manger.

Dernier point: pour les trajets en voiture, ne pas oublier les protections (lunettes de soleil, chapeau, pare-soleil…), préférer les heures les plus fraîches de la journée pour les trajets, et surtout vérifier que la température de l'habitacle est acceptable avant d'installer bébé.

À LIRE AUSSI

Image
Sur une plage d'Arcachon, le 14 octobre 2017
Une chaleur exceptionnelle en phase avec le changement climatique, selon Météo France
Plusieurs records de chaleur pour une mi-octobre pourraient être battus dimanche et lundi, s'inscrivant dans une série d'épisodes exceptionnels "symptomatiques d'une t...
15 octobre 2017 - 15:58
Image
Des enfants sur la plage.
Alerte canicule: comment protéger votre enfant de la chaleur et du soleil
Seize départements du Sud-Ouest et de la région parisienne ont été placés dimanche en vigilance orange canicule par Météo-France. Les enfants étant particulièrement se...
19 juin 2017 - 17:52
Lifestyle
Image
Un pot d'échappement.
Pic de pollution: enfants, asthmatiques, personnes âgées, comment protéger les plus fragiles?
La France fait face depuis plusieurs jours à un nouveau pic de pollution, poussant certaines villes à prendre des dispositions pour lutter contre ce fléau. Les conséqu...
24 janvier 2017 - 17:24
Lifestyle

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.