Démence: perdre ou gagner du poids augmenterait les risques

Démence: perdre ou gagner du poids augmenterait les risques

Publié le :

Mercredi 22 Mai 2019 - 17:26

Mise à jour :

Mercredi 22 Mai 2019 - 17:28
©Petillot/Sipa
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Des scientifiques sud-coréens ont mené pendant près d'une décennie des recherches sur l'influence de la perte ou de la prise de poids sur le cerveau après un certain âge. Ainsi, faire le yo-yo augmenterait les risques de démence. Les résultats alarmants de cette étude ont été publiés lundi 20 mai dans la revue BMJ Open.

Une équipe de chercheurs de l'université Kyungpook National en Corée du Sud a publié lundi les résultats d'une étude longue d'une dizaine d'années et portant sur un lien présumé entre obésité et troubles cognitifs.

Au fil de leurs recherches, ils ont pu confirmer que passé un certain âgé (60 ans en général) prendre trop de poids pouvait augmenter le risque de démence, et de développer des maladies type Alzheimer.

Mais ce n'est pas tout: la démence pourrait aussi survenir avec la perte de poids. Autrement dit faire le yo-yo est mauvais pour le cerveau, et pour la santé en général (quelque soit l'âge d'ailleurs).

Lire aussi: Démence précoce - l'alcool premier facteur de risque

L'étude a été menée sur un panel de 67.000 personnes âgées de 60 à 79 ans. Les résultats ont montré que les hommes dont l'IMC augmentait de 10% avaient 25% de risque en plus de développer une pathologie liée à un déclin cognitif. Chiffre qui était de +17% chez les femmes.

Concernant la perte de poids (-10% par rapport à l'IMC de base), ce même risque était accru de 26% chez les hommes et de 15% chez les femmes.

"Nos résultats suggèrent qu'un contrôle continu de son poids, un suivi médical régulier et garder un mode de vie sain sont des actions bénéfiques à la prévention de la démence, même chez les personnes âgées", ont estimé les scientifiques dans leur rapport d'étude, publié dans la revue scientifique BMJ Open.

Voir aussi:

Vivre à proximité des routes fréquentées accroîtrait le risque de démence

La démence, bombe à retardement du Japon

Au-delà d'un certain âgé, perdre du poids ou en gagner trop augmenterait de manière importante le risque de démence.


Commentaires

-