Dépistage gratuit du cancer de la peau en mai 2019 (dates)

Dépistage gratuit du cancer de la peau en mai 2019 (dates)

Publié le :

Mercredi 15 Mai 2019 - 16:49

Mise à jour :

Mercredi 15 Mai 2019 - 17:04
© FRED TANNEAU / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

A partir de ce mercredi 15 au soir, il sera possible de prendre rendez-vous gratuitement auprès d'un dermatologue pour se faire dépister du cancer de la peau. Celui-ci fait plus de 1.500 morts par an.

Près de 80.000 cancers de la peau sont diagnostiqués chaque année selon Santé publique France. Les deux tiers sont liés à une exposition abusive aux rayons du soleil. Avec le retour du beau temps vient donc celui de la prévention.

Une nouvelle fois, le dépistage du cancer de la peau sera gratuit pendant plusieurs jours auprès des dermatologues participant à l'opération. A partir de ce mercredi soir, il sera possible de prendre rendez-vous sur la plateforme https://semaine-prevention.fr. Ils auront lieu entre le 20 et le 24 mai.

Il ne s'agit que d'un dépistage et non d'une consultation. Dans la plupart des cas, le dermatologue qui repère une lésion suspecte incite le patient à en surveiller l'évolution. S'y ajoute cependant un travail de prévention pour rappeler aux patients les risques et les conduites à tenir pour éviter le cancer de la peau. Si certains peuvent s'avérer bénins, la part des mélanomes (cancer de la peau le plus grave du fait de son potentiel métastatique) a nettement augmenté ces dernières années.

Voir: Viande rouge et charcuterie - 75 g par jour suffiraient à favoriser le cancer colorectal

La surveillance et le dépistage des cancers de la peau doit se faire régulièrement mais la fréquence varie selon les personnes (types de peau, habitude d'exposition, grains de beauté nombreux…). Les médecins traitant ou d'autres spécialistes (infirmiers, kinésithérapeutes…) peuvent participer à cette détection, de même que le patient lui-même. Ce dernier reste d'ailleurs le premier acteur de sa santé en la matière.

Selon la Haute autorité de santé, les freins à la détection précoce "sont le plus souvent liés au patient qui, ayant une lésion cutanée suspecte (identifiée par lui ou par le médecin traitant), peut être trompé par l’apparente non-évolutivité de cette lésion, ou par l’absence de douleur. La peur du résultat peut aussi retarder une consultation chez le dermatologue".

Lire aussi:

1.800 cas de cancers professionnels reconnus par an

La France va interdire certains implants mammaires liés à un risque de cancer rare mais "grave"

Le dépistage du cancer de la peau sera gratuit pendant cinq jours en mai.


Commentaires

-