Maternité tardive: bon pour le développement social de l'enfant selon une étude danoise

Maternité tardive: bon pour le développement social de l'enfant selon une étude danoise

Publié le :

Lundi 27 Mars 2017 - 10:33

Mise à jour :

Lundi 27 Mars 2017 - 10:41
©Flickr Creative Commons
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Une étude d'une université danoise a révélé mi-mars que les femmes ayant leur premier bébé tardivement vivaient leur maternité plus sereinement. Ce qui permettrait à l'enfant de grandir dans une meilleure atmosphère.

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, il n'y a pas que des côtés négatifs à devenir maman tardivement. Alors que les médecins conseillent aux femmes, lorsque c'est possible, d'éviter d'avoir un bébé à l'approche de la quarantaine -car cela représente des risques pour la santé des mères et augmente les risques de malformations congénitales chez l'enfant- une étude danoise de la Aarhus University publiée mardi 21 est venue rabattre les cartes.

Une grossesse tardive présenterait des avantages significatifs pour le bien-être de la maman, qui vivrait l'événement plus sereinement, et crierait donc moins sur son enfant, ce qui serait un gros plus pour son développement socio-affectif et son comportement.

L'étude a été réalisée auprès de près 5.000 mères danoises. Les chercheurs ont constaté que les mères âgées de 30 à 40 ans étaient moins sévères. Elles utilisaient en effet moins de punitions corporelles et criaient aussi donc beaucoup moins pour éduquer leurs enfants.

Des enfants de 7, 11 et 15 ans ont également été sondés dans le cadre de cette étude. Et les chercheurs ont constaté qu'à ces âges, les enfants nés de mères plus âgées présentaient moins de troubles comportementaux, sociaux et émotionnels. En revanche, à partir de 15 ans, crise d'adolescence oblige, les effets s'estomperaient.

A noter qu'au Danemark, l'âge moyen pour une première grossesse est de 30,9 ans (contre 26,3 aux Etats-Unis et 28 en France). De plus, depuis 1985, le nombre de femmes de plus de 40 ans menant une grossesse à terme a été multiplié par quatre.

Au Danemark, l'âge moyen pour une première grossesse est de 30,9 ans, contre 28 en France.


Commentaires

-