Génération Confinés : Ah bon, On est confinés ? Paris Jour 48 Paul 15 ans #generationconfinés

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Génération Confinés : Ah bon, On est confinés ? Paris Jour 48 Paul 15 ans #generationconfinés

Publié le 04/05/2020 à 00:23 - Mise à jour à 08:32
ExplorerBob de Pixabay
PARTAGER :

Auteur(s): Séverine Nübel pour France-Soir

-A +A

TEMOIGNAGE  Ultra connectés, digitaux depuis leur plus tendre enfance, les ados du monde occidental semblent surentrainés pour cette nouvelle société où  le confinement, les distanciations sociales seront les nouvelles règles.

Ils sont prêts. Le Lycée via Zoom, les potes en live sur Overwatch , les concerts de Travis Scot sur Fortnite (j’ai regardé franchement pas mal) , ils vivent très bien le confinement , rien ne leur manque en apparence.

Ils détestent aller au restaurant, leur préférant un Uber-Eat , boire un verre en terrasse n’est pas encore ancré dans leur mémoire comme un acte de plaisir. Aller au cinéma, ouais … Netflix  est là. Les expos, les musées, le théâtre. .. C’étaient chiant non ? Le Shooping ? Ben Amazon ça marche non ? Le Sport c’est dans le garage devant Rouvy …

« Non t’inquiète Mams, je n’ai pas envie de sortir, ça va nickel ». 

Pour ceux qui ont eu la chance de choisir leur lieu de confinement, le choix entre la montagne, la Bretagne ou Paris avec la fibre a été immédiat. Ils ont tous milités pour rester collés à leur connexion internet à haut débit. En même temps leurs parents pour la plupart en télétravail ont validé. 

Alors que la génération de leurs grands-parents vivent cette période «  Restez chez vous «  comme une atteinte fondamentale à leurs libertés, nos « digital natives » ne se sont jamais sentis aussi libres. Libres de leurs horaires, de passer des heures avec des potes en hurlant sur leurs jeux vidéo, libres de consommer leurs cours comme une VOD  ou un film en streaming sur Netflix .

Confinés mais libres! Ready for the new century et le monde d'après! 

Séverine Nübel, Maître de Conférences à Sciences Po 

 

 

Auteur(s): Séverine Nübel pour France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


Génération Confinés : Digital natives

Annonces immobilières

Newsletter





Commentaires

-