Gueule de bois: beaucoup d'astuces, mais peu de résultats

Gueule de bois: beaucoup d'astuces, mais peu de résultats

Publié le :

Lundi 02 Janvier 2017 - 20:17

Mise à jour :

Lundi 02 Janvier 2017 - 20:26
©Antoine K/Flickr
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Ils sont nombreux à travers le monde à avoir cherché le 1er janvier des remèdes à la gueule de bois. Malheureusement, à part quelques bonnes pratiques évidentes pour limiter la casse, il n'existe pas de recette miracle.

Au lendemain du réveillon, ce sont probablement des millions de personnes qui se sont réveillées avec la gueule de bois. Et beaucoup ont tenté des recettes plus ou moins éprouvées pour se libérer de la "veisalgie", terme inventé par des chercheurs américains pour qualifier ce mélange de fatigue, céphalées, nausées -et éventuellement remords et honte- dus aux excès de la veille.

Parmi les nombreux conseils et astuces que l'on peut trouver, un seul semble empirique: le remède miracle n'existe pas. Ne serait-ce que parce que les mécanismes de la gueule de bois seraient encore en partie mystérieux selon certains scientifiques. Il n'est donc possible que de lutter contre les effets multiples.

Une certitude: l'alcool déshydrate, c'est d'ailleurs la source du mal de crane puisque le cerveau "s'assèche". Il est donc recommandé de boire de l'eau pour limiter cet effet désagréable. Cela ne peut pas faire de mal, mais même l'efficacité de cette astuce bien connue est critiquée par certains. Même le bon vieux café est traître puisqu'il déshydrate en plus d'augmenter le rythme cardiaque.

Pour ce qui est de la nourriture, il est nécessaire de manger, même en cas de nausées. En revanche, il est déconseillé de se jeter sur les aliments gras qui solliciteraient le foie déjà mis à rude épreuve la veille, ou encore de manger trop salé, là encore pour lutter contre la déshydratation. D'où la solution du bouillon ou de la soupe, faciles à digérer et peu gras.

Certains préconisent de l'exercice physique, mais l'idée qu'il accélèrerait l'élimination de l'alcool de l'organisme est fausse. S'aérer et marcher plutôt que se lancer dans un marathon reste plus prudent.

A noter également que l'automédication a ses limites. L'aspirine est contrindiquée, et certains spécialistes recommandent aussi d'éviter le paracétamol qui sollicite le foie.

Malheureusement donc, le seul moyen efficace d'éviter la gueule de bois reste de boire avec modération.

 

 

 

L'alcool déshydrate, il est donc important de boire, mais cela ne garantit pas la fin de la gueule de bois.

Commentaires

-