Le smartphone est-il l’allié ou l’ennemi de la mémoire ?

Le smartphone est-il l’allié ou l’ennemi de la mémoire ?

Publié le :

Mardi 05 Novembre 2019 - 15:12

Mise à jour :

Mardi 05 Novembre 2019 - 15:17
Photo by Priscilla Du Preez on Unsplash
PARTAGER :

Auteur(s): France-Soir

-A +A
Pour conserver ses souvenirs, les smartphones semblent être l’outil parfait : ils permettent de prendre des photos à tout moment, pour immortaliser toute la vie de l’utilisateur. 71% des français possèdent un smartphone, mais est-ce vraiment la meilleure manière de garder ses souvenirs intacts ?
 
De la même façon que l'écriture a changé pour toujours la capacité des humains à retenir et stocker de la connaissance, des scientifiques constatent que la prise constante de photos diminue notre capacité à nous rappeler nos expériences. Une étude explique comment le fait de prendre une photo détourne notre attention et nous empêche de retenir notre vécu.
 
Prendre des photos nous empêche de créer des souvenirs solides
 
La première étape pour former un souvenir durable est de prêter attention. L’attention permet de construire des souvenirs plus solides et à plus long terme. Sans attention, notre cerveau ne stocke pas les sensations que nous ressentons dans le monde qui nous entoure et notre mémoire ne retient pas les moments vécus à long terme.
 
Le seul fait d’appuyer sur un bouton pour prendre une photo est une distraction, explique Emma Templeton, chercheuse en psychologie et co-auteur de l'étude.
 
 
L'omniprésence des smartphones est une source de distraction très importante 
 
Outre les appareils photo, l’utilisation de tout support pendant un événement (SMS, tweet, etc.) peut entraîner des pertes de mémoire. Selon l’étude, des participants ayant assisté à une conférence et ayant pris des notes en version numérique ont oublié considérablement plus d’informations que ceux qui n’ont pas été gênés par leurs écrans. 
 
Comment faire face à la perte de mémoire due aux smartphones ?
 
Selon les chercheurs, il est difficile d’évaluer l’impact des smartphones sur nos capacités cognitives du fait que nous modifions constamment notre façon d’utiliser les outils numériques.
 
Un autre étude distingue la manière dont nous prenons les photos au moment d'évaluer l’impact de cette action sur notre mémoire.
Si l’objectif est de publier des photos sur les réseaux sociaux, par exemple, les effets sur la mémoire ne sont pas les mêmes que lorsqu’on porte attention à la composition de l’image, à un détail précis en zoomant sur un objet en particulier.
 
Au contraire, prendre des "selfies" systématiques et avoir une utilisation peu attentive des médias sera très néfaste pour la mémoire.
 
Les auteurs de l’étude recommandent de limiter l’utilisation du smartphone, de ne pas prendre de photos de manière compulsive, et d’essayer de vivre pleinement chaque expérience, pour mieux s’en souvenir.
 
 

Auteur(s): France-Soir

PARTAGER CET ARTICLE :


Prendre des photos avec nos smartphones change notre façon de se souvenir

Commentaires

-