Les attentats n'ont pas entaché le moral des ménages

Les attentats n'ont pas entaché le moral des ménages

Publié le :

Mercredi 06 Janvier 2016 - 10:22

Mise à jour :

Mercredi 06 Janvier 2016 - 10:26
Malgré les attentats de novembre qui ont endeuillé la France entière, le moral des ménages est resté stable au mois de décembre selon le dernier baromètre de l'Insee. Les Français craignent toutefois les conséquences de la hausse du chômage.
©Kate Ter Haar/Flickr
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

L'indicateur mesurant le moral des ménages en France est resté stable en décembre, après les attentats, même si les craintes concernant le chômage sont reparties à la hausse, a annoncé ce mercredi 6 l'Insee dans un communiqué.

Le moral des ménages en France est resté stable en décembre pour le troisième mois consécutif à 96 points, un niveau inférieur à sa moyenne de longue période, qui est de 100 points. L'Institut établit cet indicateur à partir de divers soldes d'opinion divisés en deux grandes catégories: l'une portant sur la situation personnelle des ménages, l'autre sur leur perception de l'évolution économique générale.

En décembre, l'opinion des ménages sur leur situation financière personnelle passée est restée quasi stable (-1 point), mais celle sur leur situation future s'est améliorée de 3 points."Ces deux soldes restent toutefois en dessous de leur moyenne de longue période", indiquent les résultats de l'enquête mensuelle de l'Insee, menée du 26 novembre au 16 décembre.

L'opinion des ménages sur leur capacité d'épargne est de son côté restée quasi sans changement, gagnant un point pour l'épargne actuelle, restant stable pour l'épargne future, les deux soldes restant légèrement au-dessus de sa moyenne de long terme.

En décembre, l'opinion des ménages sur le niveau de vie en France au cours des derniers mois s'est légèrement repliée (-2 points). Concernant le niveau de vie futur, leur opinion est stable pour le troisième mois consécutif.

Les craintes des Français concernant le chômage sont toutefois reparties à la hausse en décembre, après le fort recul de novembre. Le solde correspondant a augmenté de 11 points et retrouvé le niveau atteint en septembre 2015, souligne l'Institut. Ce solde est supérieur à sa moyenne de long terme depuis juin 2011.

Le moral des ménages est un indicateur clé pour évaluer le niveau à venir de la consommation, moteur important de la croissance en France.

 

Le moral des Français est resté stable au mois de décembre malgré les attentats terroristes commis sur le territoire au mois de novembre.


Commentaires

-