Poids: le régime pauvre en graisses (lui aussi) inefficace

Pas de formule magique

Poids: le régime pauvre en graisses (lui aussi) inefficace

Publié le :

Lundi 02 Novembre 2015 - 12:36

Mise à jour :

Lundi 02 Novembre 2015 - 13:00
Selon une étude américaine, le régime pauvre en graisses ne serait pas meilleur que les autres et ne permettrait pas de perdre du poids à long terme. Les régimes, quels qu'ils soient, ne sont d'ailleurs pas recommandés.
©JS Evrard/Sipa
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le régime miracle n'existe toujours pas pour perdre du poids. Même le régime pauvre en graisses aurait un intérêt au mieux limité, selon une étude américaine publiée jeudi 29 dans la revue The Lancet Diabetes & Endocrinology. Pour arrriver à cette conclusion, une équipe de chercheurs américains a observé les résultats de 53 études menées sur un total de près de 70.000 adultes dans différents pays. Conclusion: il n'y aurait "aucune preuve pour recommander des régimes pauvres en graisses", soutient Le Dr Deirdre Tobias, praticien au Brigham and Women's Hospital de Boston et principal auteur de l'étude.

Les graisses alimentaires contiennent en effet plus de calories que les glucides ou les protéines. Mais"l'idée que la simple réduction de l'apport en graisses va naturellement conduire à une perte de poids" se heurte à "de solides arguments", selon le Dr Tobias.

D'après l'étude, observer un régime pauvre en graisses pendant un an ne permettrait de perdre que 360 malheureux grammes. A titre de comparaison, réduire les glucides (sucres et féculents notamment) permettrait de perdre un kilo sur la même période.

Cela ne doit pas pour autant pousser à pratiquer ce dernier régime, aucun n'étant reconnu comme efficace à long terme. Ainsi, Kevin Hall, de l'Institut national américain du diabète et des maladies digestives et rénales, relève en commentaire de l'étude que "ce qui semble clair, c'est que l'adhésion au régime alimentaire sur le long terme est catastrophique, indépendamment de savoir s'il s'agit de régimes pauvres en graisse ou d'autres régimes".

Les régimes sont en effet déconseillés par les spécialistes car ils entraînent toujours une prise de poids après coup. La seule solution à l'heure actuelle consiste donc non pas en des privations mais en une meilleure hygiène alimentaire durable, éviter de manger en trop grande quantité et pratiquer une activité sportive régulière. 

 

 

Se priver de graisses pendant un an ne permettrait de perdre que 360 grammes.

Commentaires

-