Pollens de Bouleau: risque d'allergie élevé à très élevé sur la majeure partie du territoire

Avec le beau temps

Pollens de Bouleau: risque d'allergie élevé à très élevé sur la majeure partie du territoire

Publié le :

Lundi 10 Avril 2017 - 15:13

Mise à jour :

Lundi 10 Avril 2017 - 15:32
Dans son dernier bulletin le Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA) prévoit un risque élevé à très élevé d'allergie lié aux pollens de bouleau dans toute la partie nord et centre du territoire jusqu'à mi-avril.
© PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

En cette première partie du mois d'avril, les pollens de bouleau tournoieront sur la majeure partie de la France. Ce sera surtout la partie nord de la France qui sera concernée par la diffusion de ces pollens mais aussi le centre du territoire. Ce lundi 10, la ville de Lyon est particulièrement concernée par le risque d'allergie lié aux pollens de bouleau et de platane, avertit le Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA).

Les prévisions allant jusqu'au vendredi 14 estiment que: "la majorité du territoire sera sous la domination des pollens de bouleau. Qu'ils soient ou non les pollens les plus nombreux, ce seront eux qui, à part sur le pourtour méditerranéen et au Sud de la Gironde, seront les instigateurs d'un risque d'allergie élevé à très élevé".

Au Sud-ouest, dans les régions Charente (16), Vienne (86), Haute Vienne (87) et de Corrèze (19) un mélange de pollens de platane, de chêne et de bouleau pourra porter un risque d'allergie moyen à élevé. En revanche, à l'est du territoire sur le littoral méditerranéen les pollens de platanes seront moins virulents et le risque d'allergie dans les départements des Bouches du Rhône (13), de l'Hérault (34) et des Alpes-Maritime (06) sera faible. Le RNSA précise cependant que des pollens de chêne et de pariétaire feront leur apparition et nécessiterpont une certaine vigilance.

Les graminées disséminent des pollens sur presque tout le territoire. Les récentes belles journées ont eu pour effet de multiplier la diffusion des pollens, ce phénomène pourrait persister et augmenter avec le beau temps. Le site conseille aux allergiques aux pollens de bouleau de suivre leur traitement ou de consulter un médecin s'ils souhaitent profiter du soleil.

Pour limiter la gêne occasionnée par les pollens, le Syndicat français des allergologues rappelle dans un communiqué quelques gestes simples parmi lesquels la limitation des activités en plein air ou encore l'aération des logements tôt le matin ou tard le soir, en évitant les heures les plus chaudes lorsque la concentration de pollens dans l'air est la plus élevée.

Pour les personnes les plus sensibles, le SYFAL conseille de changer de vêtements ou de se laver les cheveux pour se débarrasser des pollens.

Ce lundi 10, la ville de Lyon est particulièrement concernée par le risque d'allergie lié aux pollens de bouleau et de platane, avertit le Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA).

Commentaires

-