Pollens et allergies: après les arbres, les graminées malgré la pluie

Pollens et allergies: après les arbres, les graminées malgré la pluie

Publié le :

Vendredi 03 Mai 2019 - 18:53

Mise à jour :

Vendredi 03 Mai 2019 - 18:55
©Philippe Huguen/AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Les pollens d'arbres sont en recul ces derniers jours malgré une persistance de ceux de chêne, note ce vendredi 3 le Réseau national de surveillance aérobiologie (RNSA). La pluie a offert un répit aux Français, mais les graminées s'annoncent déjà.

En ce milieu de printemps, les personnes allergiques redoutent les pollens. Si la semaine à venir, comme ces derniers jours, ne devrait pas être particulièrement intense en la matière, la plupart des régions de France seront tout de même exposées à certains risques.

"En ce début de mois de mai, entre les jours fériés et les barbecues entre amis, les pollens de graminées font leur apparition et prennent le relais sur les pollens d’arbres", relève ce vendredi le bulletin du Réseau national de surveillance aérobiologie (RNSA). Toutefois, les conditions météo de ces derniers jours, si elles n'ont pas été très propices aux loisirs d'extérieurs, ont au moins eu le mérite de limiter la propagation des pollens, situation qui devrait se poursuivre. "Les nombreuses averses de pluie et le retour d’un temps plus froid annoncés ces prochains jours sur une grande partie du pays freineront la pollinisation des graminées et limiteront leur dispersion dans l’air".

Voir: Les allergies chez l'enfant sous-estimées par les parents

Les pollens de chêne restent présents sur une grande partie du pays, accompagnés de ceux de bouleau dans le Nord et l'Est. "Les pollens de platane, frêne et cyprès ne seront bientôt plus qu’un mauvais souvenir pour les allergiques car ils ont quasiment disparu de la circulation avec un risque d’allergie de niveau très faible", explique le RNSA.

La pluie apporte donc un peu de répit aux allergiques, mais les graminées arrivent par l'Ouest. "Les allergiques doivent bien anticiper la prise de leur traitement car les pollens de graminées n’en sont qu’à leur début et les concentrations augmenteront ces prochaines semaines lorsque les températures remonteront, et les personnes sensibles seront très vite gênées", prévient le réseau.

Lire aussi:

5 conseils pour lutter contre les allergies au printemps

Les pollens de graminées arrivent en France.

Commentaires

-