Pour les adolescents, être mince est essentiel

Bien dans ses baskets

Pour les adolescents, être mince est essentiel

Publié le :

Mercredi 03 Juin 2015 - 16:36

Mise à jour :

Mercredi 03 Juin 2015 - 16:47
Selon une étude, publiée ce mercredi par l'Institut Ipsos, un adolescent sur 2 (55%) estime qu'être mince est essentiel. Mais pour la plupart, ils sont majoritairement bien dans leur corps et ne sont pas complexés.
©JS Evrard/Sipa
PARTAGER :
-A +A

On le sait, les adolescents se soucient beaucoup de leur physique et en font parfois une obsession. Selon une étude publiée ce mercredi par l'Institut Ipsos pour la fondation Pfizer, l'apparence reste, sans grande surprise, un sujet de préoccupation majeur pour les jeunes. Si un adolescent sur deux (55%) estiment qu'être mince est essentiel, un sur cinq admet même être obsédé par son poids. Pour autant, 90% des ados expliquent se sentir bien dans leur peau, voire très bien dans un quart des cas.

D'après leur vision de la vie, il vaut mieux être beau pour réussir. Pour parvenir à renvoyer aux autres cette image de beau ou belle gosse parfaite, plus d'un adolescent sur deux s'adonne à la musculation. De leur côté, certaines filles (27%) ont déjà tenté les régimes. Pour parfaire leur look, 12% des adolescents se sont déjà fait un piercing, 7% un tatouages et 1% seulement ont déjà eu recours à la chirurgie esthétique.

Si les ados sont presque tous bien dans leurs pompes, 16% d'entre eux expriment malgré tout un sentiment de mal-être et se sont déjà scarifiés. Parmi les ados qui vont mal, 8% ont déjà pris des médicaments pour augmenter leurs performances physiques ou mentales et 5% ont vomi volontairement après un repas.

Autre enseignement de l'enquête: le manque de sommeil. Plus d'un sur deux déclare avoir des difficultés à aller se coucher le soir et autant à se lever le matin. En moyenne, un ado dort 7 heures et 51 minutes, bien moins que les 9 heures conseillées à cet âge. Une donnée qui pourrait s'expliquer notamment par l'utilisation prolongé des écrans (ordinateurs, tablettes, smartphones, etc). Le stress et le coucher à des heures tardives pourraient également expliquer ces troubles du sommeil. 

 

Un adolescent sur deux (55%) estiment qu'être mince est essentiel, selon une étude publiée ce mercredi.

Commentaires

-