Sexe: le préservatif du futur sera peut-être autolubrifiant avec Viagra intégré

Sexe: le préservatif du futur sera peut-être autolubrifiant avec Viagra intégré

Publié le :

Jeudi 16 Avril 2015 - 11:22

Mise à jour :

Vendredi 17 Avril 2015 - 14:18
La fondation Bill et Melinda Gates vient d'accorder une bourse de 100.000 dollars à une équipe de chercheurs australiens pour développer le préservatif du futur. Très fin, résistant et agrémenté de petites doses de viagra, il pourrait séduire les plus récalcitrants.
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER :
-A +A

La contraception masculine est en passe de changer. En Australie, des chercheurs de l'Université de Wollongong ont mis au point une capote multifonctionnelle. Selon les scientifiques, qui travaillent sur ce projet depuis bientôt un an, ce nouveau genre de préservatif, composé à 95% d'un hydrogel biodégradable, n'aurait que des qualités. Outre le matériau "seconde peau", il serait capable de s'auto-lubrifier et de diffuser du Viagra pour faciliter la pénétration. Il serait également très fin et ultra-résistant, idéal pour éviter les crevaisons intempestives.

L'objectif: éviter les allergies au latex, améliorer les sensations sexuelles tout en offrant une meilleure protection contre les infections sexuellement transmissibles (IST) comme le VIH. "Nous réalisons des tests pour observer les réactions du cerveau et voir s'il trouve ça vraiment mieux que le latex", a expliqué Robert Gorkjin, l'ingénieur en charge des recherches. "Plus vous rendez les préservatifs agréables, plus les gens auront envie de les utiliser", a-t-il ajouté.

Le projet d'un tel produit est né dans l'esprit de Bill Gates au début de l'année 2013. L'ancien patron de Microsoft avait pour idée d'obtenir un préservatif simple d'utilisation, performant et qui apporterait satisfaction aux partenaires afin d'encourager son utilisation lors des rapports. A cette époque, sa fondation avait lancé un appel à projet pour développer le préservatif du futur avec à la clé un chèque de 100.000 dollars.

Grâce au projet des chercheurs australiens, cette somme, qui leur est revenue, va pouvoir leur permettre de poursuivre leurs recherches. Pour le moment, le préservatif du futur est encore à la phase test. Les scientifiques vont désormais tenter de prouver que ce condom apporte plus de satisfaction que celui en latex. Pour ce, ils vont étudier dans les prochains mois les cerveaux de plusieurs couples pendant un rapport sexuel grâce à l'imagerie cérébrale (IRM fonctionnelle).

En attendant que ce petit bijou ne se retrouve dans les rayons des supermarchés, pensez à sortir couvert.

(Voir ci-dessous la vidéo de présentation du préservatif du futur)

Des chercheurs australiens ont développé un préservatif autolubrifiant sans latex.


Commentaires

-