Sexe: les pannes sexuelles plus fréquentes chez les hommes machos obsédés par la performance

Coup de mou

Sexe: les pannes sexuelles plus fréquentes chez les hommes machos obsédés par la performance

Publié le :

Mercredi 06 Septembre 2017 - 12:09

Mise à jour :

Mercredi 06 Septembre 2017 - 12:19
Les pannes sexuelles peuvent certes toucher tous les hommes, mais le phénomène a tendance à se répéter plus souvent chez les hommes considérés comme "machos", du moins ceux qui ont une idée précise de ce que doit être un "homme viril" sous la couette. Une étude publiée dans le "Journal of Sexual Medicine" explique le phénomène.
©Tina Franklin/Flickr
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Il n'y a globalement guère de domaines où se mettre excessivement la pression donne de très bons résultats. Et ce n'est sûrement pas le cas de la sexualité. Une étude menée par des chercheurs de l’Université de Minho au Portugal vient confirmer un peu plus la tendance. En effet, les convictions considérées communément comme "machistes" sur ce que doit être un homme, un "vrai", dans le contexte d'une relation sexuelle peuvent nuire paradoxalement… à la qualité de l'érection (voire même à l'érection tout court).

Ayant interrogé via un questionnaire 575 hommes (avec une répartition 50% d'hétérosexuels et 50% d'homosexuels), l'étude aurait fait ressortir un lien entre la certitude qu'un homme doit toujours être prêt pour le sexe et vigoureux le temps nécessaire pour satisfaire son/sa partenaire favoriserait les pannes sexuelles. Les résultats ont été publiés dans le Journal of Sexual Medicine en avril.

Le schéma serait le suivant: ce genre de convictions générerait un stress de la performance pouvant mener à une panne. Comme l'homme concerné serait "macho", il vivrait très mal la panne… ce qui lui ferait ressentir une pression d'autant plus stressante pour la prochaine relation sexuelle (ou du moins la prochaine tentative).

A l'inverse, dédramatiser une panne sexuelle, sans y lier des schémas préconçus sur la virilité permet de faciliter l'érection lors de la prochaine étreinte.

Pour rappel, les troubles de l'érection concernent environ un homme sur trois après l'âge de 40 ans. 

Se focaliser sur la performance... empêche la performance.

Commentaires

-