Une mauvaise nuit équivaudrait à 6 mois de régime gras

Une mauvaise nuit équivaudrait à 6 mois de régime gras

Publié le :

Vendredi 13 Novembre 2015 - 15:03

Mise à jour :

Vendredi 13 Novembre 2015 - 15:32
Selon une étude américaine, le manque de sommeil favoriserait, au même titre qu'une alimentation trop grasse, les risques de diabète. Une simple mauvaise nuit équivaudrait sur ce point à six mois d'une alimentation trop grasse.
©Parth Sanyal/Reuters
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Cela a déjà été démontré, une bonne santé passe notamment par une alimentation équilibrée et un sommeil de qualité. Les effets néfastes d'une mauvaise nuit ou d'une alimentation trop grasse seraient même identiques, à en croire une étude américaine réalisée par l'équipe de l'hôpital Cedars-Sinaï de Los Angeles et publiée dans la revue Obesity Society.

Ainsi, une seule mauvaise nuit de sommeil équivaudrait à rien de mois que six mois d'un régime riche en graisses. Non pas qu'elle ferait subitement prendre au sujet plusieurs kilos, mais cela présenterait les mêmes risques face à certaines maladies favorisées par une mauvaise alimentation, notamment le diabète. Du moins chez les chiens qui ont servi de cobayes pour cette étude.

Elle a démontré qu'un organisme privé de sommeil devient moins sensible à l'insuline, l'hormone produite par le pancréas et qui permet notamment de synthétiser le glucose (sucre). En réponse à cet insensibilité, l'organisme va compenser en produisant plus d'insuline pour garder stable le taux de glucose dans le sang.

Or, cette production anarchique d'insuline peut provoquer un diabète de type-2. Une pathologie qui oblige le malade à constamment surveiller sa glycémie (le taux de sucre dans le sang) et qui favorise le développement d'autres maladies cardiovasculaires. L'impact d'une alimentation trop grasse sur le développement d'un diabète de type-2 a déjà été démontré. Les personnes touchées sont d'ailleurs souvent en surpoids. Mal dormir aurait donc les mêmes effets et favoriserait, au même titre qu'un régime gras, les risques de développer de graves maladies.

"Cette recherche démontre l'importance de bien dormir pour maintenir les niveaux de glycémie et réduire les risques de maladies métaboliques comme l'obésité et le diabète", avance le Dr. Josiane Broussard qui a participé à l'étude. "De nombreux patients comprennent l'importance d'un régime équilibré", renchérit sa collègue Caroline Apovian, "mais ils n'ont peut-être pas une idée claire de l'importance du sommeil dans le maintien de l'équilibre du corps".

 

 

Comme un régime trop gras, le manque de sommeil influerait sur la production d'insuline de l'organisme.


Commentaires

-