UV: les cabines de bronzage dans le collimateur du magazine "60 millions de consommateurs"

UV: les cabines de bronzage dans le collimateur du magazine "60 millions de consommateurs"

Publié le :

Jeudi 22 Janvier 2015 - 18:49

Mise à jour :

Jeudi 22 Janvier 2015 - 18:51
Dans une nouvelle enquête publiée ce jeudi, le magazine "60 millions de consommateurs" dénonce le laxisme des salariés des centres de bronzage. Ces derniers n'hésiteraient pas à laisser entrer, dans les cabines UV, des femmes enceintes et des personnes à peaux claires.
©Sierakowski/Sipa
PARTAGER :
-A +A

Le débat sur les dangers des centres de bronzage est relancé. Dans une nouvelle enquête, publiée ce jeudi, le magazine 60 millions de consommateurs met en avant la dangerosité des UV artificiels et dénonce le manque de prévention de la part des professionnels. Alors que la réglementation indique clairement que les cabines à UV sont contre-indiquées pour les femmes enceintes et les personnes à peau blanche ou très blanche, les professionnels ne respecteraient, selon le magazine, jamais les règles.

Pour les besoins de l'enquête, 60 millions de consommateurs a envoyé 50 "clientes mystères" aux profils particulièrement à risques dans des centres de bronzage de cinq grandes villes de France (Paris, Marseille, Lyon, Lille et Strasbourg). Sans aucune difficulté, des femmes enceintes de plus de cinq mois ainsi que des femmes à la peau et aux cheveux clairs, ont été acceptées à entrer se faire dorer la pilule.

"Parmi les 50 personnes qu'on a envoyées, les trois quarts ont été acceptées dans les cabines de bronzage alors qu'elles n'auraient pas dû l'être", s'est étonnée Thomas Laurenceau, rédacteur en chef de 60 millions de consommateurs sur le plateau de LCI.  Plus surprenant encore, 22% des clientes ont eu droit à un discours sur les bienfaits du bronzage en cabine, "ce qui est totalement proscrit par la réglementation" selon le magazine.

Au vu des résultats de son enquête, le magazine alerte les pouvoirs publics et demande l'interdiction (déjà en vigueur au Brésil et en Australie) des cabines de bronzage. Pourtant, malgré les mises en garde des médecins et scientifiques sur les dangers des UV artificiels, le secteur du bronzage artificiel est en pleine expansion. En seulement 4 ans, le nombre d'instituts spécialisés est passé de 18.000 à 40.000.

Selon l’Institut de veille sanitaire (InVS), les UV artificiels pourraient faire entre 500 et 2.000 morts dans les 30 prochaines années.

En seulement 4 ans, le nombre d'instituts spécialisés est passé de 18.000 à 40.000.

Sur le même sujet, la rédaction vous propose:



Commentaires

-