5 conseils pour supporter les écarts du réveillon

5 conseils pour supporter les écarts du réveillon

Publié le :

Mardi 16 Décembre 2014 - 17:35

Mise à jour :

Vendredi 04 Novembre 2016 - 19:03
Les fêtes de fin d'année, c'est de la joie, de l'amour et des cadeaux en perspective, mais c'est aussi un marathon gastronomique qui peut vite laisser des traces. "FranceSoir" vous prodigue donc cinq conseils pour éviter de traîner les stigmates de Noël et du Nouvel an jusqu'à la Chandeleur.
©Martin Lee/Rex/sipa
PARTAGER :
-A +A

> Ne pas surcompenser à l'avance

ll faut éviter de se lancer dans un régime drastique avant les fêtes. Ce serait contre-productif car l'organisme a alors le réflexe de stocker dès la fin de la diète. Avant le début des hostilités, il faut donc manger à sa faim et équilibré. Les soupes, en plus d'être de saison, diminuent la sensation de faim sans apport calorique superflu. Faites-vous plaisir de temps à autre pour ne pas totalement craquer sur la bûche de Noël.

> Faire des choix le Jour J

Tout est bon dans le réveillon. Mais l'accumulation de plats généreux et d'alcool est synonyme de bourrelets. Autant que possible, évitez d'enchaîner apéritifs, foie gras, viande en sauce, fromage et dessert en faisant de petites portions ou en préférant les fruits de mer. Privilégiez les vins et champagnes avec modération (deux verres par repas) aux alcools forts, et le dessert à la charcuterie.

> Se bouger le lendemain

Au lendemain de repas aussi copieux qu'arrosés, la tentation du canapé est grande. Mais un peu d'exercice permet déjà d'éliminer quelques calories et de lutter contre les effets d'une nuit trop courte. Sans tenter le footing sur fond de relents de chapon farci, une petite promenade fait le plus grand bien.

> Savoir lutter contre la gueule de bois

Contre la gueule de bois, à chacun sa formule magique. Mais soigner le mal par le mal (ou le malt) n'est pas recommandé car l'alcool est difficile à digérer. Un café ne fait pas de mal mais à haute dose il déshydrate. Boire beaucoup d'eau, gazeuse de préférence, des tisanes et des sources de vitamine-C reste un moyen incontesté.

> Ne pas se lancer dans un régime le lendemain

Se livrer au jugement de la balance le 1er janvier au matin est une erreur car les kilos en trop affichés ne reflètent pas forcément la réalité. Le corps peut encore être en train de les éliminer. Mieux vaut attendre une bonne semaine avant de constater les conséquences. Et pour y remédier, encore une fois, pas de régime drastique mais simplement limiter les aliments (protéines et graisses) dont vous aurez abusé, et reprendre une alimentation équilibrée.

 

Pour ne pas garder un mauvais souvenir des fêtes, mieux vaut savoir gérer les excès.


Commentaires

-