Beaujolais nouveau 2017: enfin le millésime de la qualité?

Il est arrivé

Beaujolais nouveau 2017: enfin le millésime de la qualité?

Publié le :

Jeudi 16 Novembre 2017 - 17:01

Mise à jour :

Jeudi 16 Novembre 2017 - 17:08
Le Beaujolais nouveau est arrivé dans la nuit de mercredi à ce jeudi. Et alors que les professionnels du secteur cherchent à abattre l'image de "piquette" qui lui colle à la peau, ce millésime 2017 s'annonce particulièrement réussi.
©Jean-Philippe Ksiazek/ AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le millésime 2017 sera-t-il celui qui redonnera ses lettres de noblesse au Beaujolais nouveau? Les tonneaux ont été percés à minuit dans la nuit de mercredi 15 à ce jeudi 16 dans le Rhône pour célébrer l'arrivée de ce vin à l'image festive mais aussi considéré comme de faible qualité.

Vin de table ou d'apéritif aux arômes de fruits rouges ou de banane, énorme opération marketing ou tout simplement piquette surcotée, le Beaujolais nouveau traîne une mauvaise réputation à laquelle ses producteurs tentent de mettre fin depuis quelques années.

"Le fait que tous les Beaujolais Nouveaux soient commercialisés le même jour, a entretenu l’idée reçue de +vins industriels+", déplore ainsi Inter-Beaujolais. Mais cette année pourrait être la bonne pour casser ce cliché. Car malgré des conditions climatiques difficiles en 2017 (gel, orages, sécheresse) "une pluie salvatrice à la veille des vendanges a permis de retrouver la fraicheur qui manquait pour une maturité optimale dans les parcelles les plus touchées par le stress hydrique, et a permis au Gamay de pouvoir exprimer tout son potentiel fruité et aromatique" note l'association.

> Lire aussi: Orages: dégâts divers dans le nord du vignoble du Beaujolais

Résultat, le Beaujolais nouveau 2017 pourrait être une des meilleures années. D'autant plus que les producteurs ont pour beaucoup fait le choix de la montée en gamme quitte à vendre un peu plus cher. "S’il est encore un peu tôt pour le qualifier précisément, le millésime 2017 s’annonce en tous cas de grande qualité", se réjouit Inter-Beaujolais. A noter cependant que les aléas climatiques, s'ils n'ont pas nuit à la qualité du vin, la production a été inférieure en quantité.

"Le millésime 2017 s’annonce de grande qualité" selon les professionnels du Beaujolais nouveau.

Commentaires

-