Les pains Paul: 120 ans et toujours frais

Saga

Les pains Paul: 120 ans et toujours frais

Publié le :

Mercredi 24 Juin 2015 - 14:22

Mise à jour :

Mercredi 24 Juin 2015 - 15:42
Forte de son histoire, la maison Paul, fondée en 1889, se déploie aujourd’hui à travers plus de 20 pays dans le monde. Une réussite où qualité et tradition s’associent, toutes deux revendiquées par une famille, celle des Holder, bien décidée à transmettre le goût du bon pain aux générations futures.
©Paul
PARTAGER :
-A +A

Chaud, frais, de qualité: le pain Paul se démarque depuis plus de 120 ans. Son histoire, qui s’inscrit aujourd’hui sur cinq générations, est étroitement liée à celle d’une famille, les Holder, dont l’aïeul, Charlemagne Mayot, a écrit les premières lignes en 1889. 

Cette année-là, l’arrière-grand-père de Suzanne Mayot, la femme de l’actuel président du groupe (Francis Holder), se lance dans la boulangerie et ouvre son premier commerce rue de la Mackellerie à Croix, dans le Nord de la France. Son fils, Edmond-Charlemagne Mayot, né lui aussi en 1889, prend la relève 20 ans plus tard, en 1908  avec son épouse Victorine. 

Ensemble, ils ont un enfant qu’ils appellent Suzanne. Fille et petite-fille de boulanger, Suzanne Mayot épouse en 1935 Julien Holder. Jeunes mariés, ils ouvrent ensemble leur propre boulangerie rue des Sarrazins à Lille et reprennent dans les années d’après-guerre une nouvelle boulangerie-pâtisserie située place de Strasbourg appartenant à une famille, les "Paul". Le nom est conservé et deviendra le nom commercial de la boutique.

Les Holder en puissance

A la mort de Julien Holder en 1958, son fils, Francis, reprend avec sa mère la boulangerie familiale et la développe. Il décide alors de varier les produits et propose une large gamme de pains (des pains fantaisies, aux formes et parfums très variés), à une époque où seul le pain blanc était reconnu et apprécié. 

Cette prise de risque s’avère gagnante. Les consommateurs, curieux de cette nouvelle approche, goûtent les recettes, à l’époque révolutionnaires, de Francis Holder. La machine continue. Au moment de l’essor de la grande distribution en France, dans les années 60, les Nouvelles Galeries (nom d’une chaîne de grands magasins) s’installent à Lille, non loin de la boulangerie familiale. L’occasion pour Francis Holder de faire découvrir à nouveau ses produits. 

Jackpot, la maison Paul signe son premier contrat et commence à fournir la grande distribution naissante (Nouvelles Galeries, Auchan, Monoprix). C’est la première étape importante de la vie de l’entreprise industrielle sous la marque "Moulins Bleus".  

En parallèle avec l’activité industrielle, Francis Holder s’occupe de sa boulangerie artisanale et transforme radicalement le magasin familial Paul, en 1972, en installant le fournil et le four à bois directement à la vue des clients. Le concept, simple mais avant-gardiste, séduit les consommateurs qui, peu à peu, renouent avec la qualité et le goût du bon pain. 

Des boutiques d’un nouveau style sont implantées dans les galeries commerciales des hypermarchés et au cœur de certaines villes de France. Le succès est fulgurant, à tel point que Francis Holder décide de lancer la marque à l’international. C’est en 1985 qu’il ouvre la première boulangerie en dehors de France, à Barcelone. Deux ans plus tard, il inaugure les salons de thé "Paul". Pâtisseries et viennoiseries, tartes salées et sucrées, crêpes variées et salades composées viennent agrémenter les pains traditionnels de la maison. 

Nouveau style, nouveau concept

Les célèbres boutiques aux devantures noires font leur apparition en 1993 avec comme indication: "Paul, maison de qualité fondée en 1889". Décorées avec des objets anciens collectionnés par Francis Holder, les boulangeries Paul mêlent le rustique à l’élégance. Gravures anciennes, mobilier en bois, personnel en tablier, odeur du pain chaud: tout est fait pour véhiculer un art de vivre à la française et conférer à la marque une image d’authenticité. 

Sur sa lancée, Francis Holder développe une gamme de pains spéciaux en redonnant vie à une variété rustique de blé tendre d’hiver. Une démarche novatrice et efficace puisque aujourd’hui plus de 300 agriculteurs français ensemencent pour Paul plus de 3.500 hectares.

Mais la loi du 25 mai 1998 complique l'avenir du groupe. L'appellation "boulangerie" est désormais uniquement destinée aux établissements assurant sur place les différentes phases de fabrication du pain (pétrissage, façonnage, fermentation et cuisson). Paul ne peut donc plus prétendre à cette appellation, toutes les boutiques ne possédant pas de fours à bois (ces dernières sont alimentées en pains par le fournil Paul le plus proche). L'enseigne a donc choisi d'abandonner l'appellation "boulangerie" au profit de son seul nom, "Paul".

Malgré cette mésaventure sémantique, Francis Holder réussit un coup de maître dans les années 2000. L’idée: installer des points de vente là où ses concurrents ne sont pas présents (gares, aéroports, aires d’autoroute). Résultat, le groupe augmente ses parts de marché et se fait connaître davantage. Sa forte notoriété et son succès lui permettent alors de s’engager financièrement envers des associations.

Depuis 2006, Paul soutient Action contre la Faim, le Secours Populaire depuis 2009 et s’est engagé récemment, en 2012, auprès des Restos du Coeur. Partager reste essentiel pour le groupe, le pain étant la base de l’alimentation, affirment ses responsables.

La relève assurée

Agé de 68 ans, Francis Holder a depuis longtemps assuré la relève mais continue malgré tout de mettre la main à la pâte. Ses trois enfants perpétuent son aventure. Maxime est devenu en 2007 président de Paul International et renforce le développement du groupe hors des frontières hexagonales. David est aujourd'hui vice-président du groupe et président de l'enseigne Ladurée (rachetée par Francis Holder en 1993), et Elisabeth dirige l'enseigne Saint Preux (autre marque de boulangerie du groupe Holder). 

Le groupe ne cesse de croître. Au total, Paul est présent dans une vingtaine de pays, avec plus de 500 boutiques à travers le monde et plus de 10.000 collaborateurs. Riche de son histoire et de ses racines, l’entreprise familiale se veut respectueuse des valeurs qui ont fait son succès: la qualité, la tradition et l’authenticité. 

 

La façade historique de la toute première boutique Paul à Lille en 1963.

Commentaires

-