Les routes des vins: la Loire (DIAPORAMA)

Les routes des vins: la Loire (DIAPORAMA)

Publié le :

Vendredi 16 Janvier 2015 - 15:14

Mise à jour :

Samedi 10 Octobre 2015 - 14:01
Les vignobles de France vous ouvrent leurs portes pour venir déguster leurs vins au milieu des vignes. Les connaisseurs comme les novices découvriront les différents cépages des régions de France et leurs robes colorées. Cette semaine, le vignoble de la Loire.
©Franck Badaire/Wikimedia Commons
PARTAGER :
-A +A

Après le Bordelais, le Languedoc, la Bourgogne et l’Alsace, fin de cette série avec la Loire et sa route des vins immense. De fait, elle couvre une région allant de la côte atlantique, près de Nantes, au centre de la France, à deux pas de la Bourgogne. FranceSoir vous présente ici la route de Touraine, celle du pays de Rabelais. Ici, les cépages sont principalement composés de sauvignon, de chenin et de cabernet, donnant des vins francs et secs.

Mais cette partie de la Loire, c’est aussi une région très riche en châteaux et forteresses. Le climat y est doux et les villes agréables, propices à de belles balades...

> Saumur, la troglodyte

Située à 50km au sud-est d’Angers (Maine-et-Loire), Saumur est lovée au confluent de la Loire et du Thouet. La ville est dominée par le château construit par les ducs d’Anjou au XIVe siècle et, avec ses tours aux toits pointus, à l’architecture typique du Pays de la Loire. On y trouve également la très belle église Notre-Dame de Nantilly érigée au XIIe siècle et alliant styles roman et gothique, sans oublier ses maisons à colombages. 

Au cœur du vignoble dont l’AOC porte son nom, la ville compte de nombreuses caves aménagées dans le tuffeau, le sol de craie caractéristique de ce terroir. A noter, la Maison des vins de Loire qui propose à la dégustation plus de 70 références.

> Bourgueil, la champêtre

Aux portes de la Touraine et de l’Anjou, Bourgueil est au cœur de cette région appelée "le jardin de la France". Fondée en 990, l’abbaye bénédictine de la ville était, du XIIe au XVIIIe siècles, une institution considérable et a largement contribué au développement de la viticulture régionale. 

Sa foire aux vins, qui a lieu tous les 15 août, est un moment fort pour la ville qui voit alors débarquer quantité de négociants et autres amateurs des vins du cru. Le reste de l’année, parmi tant d’autres, la charmante petite cave du Domaine Des Géleries propose des dégustations de Bourgueil et de Chinon.

> Chinon, la fortifiée

"Petite ville, très grand renom" est sa devise. Chinon, située près de Saumur, vaut en effet le détour. La vieille ville est dominée par une forteresse très bien conservée et d’envergure: 500m de long sur 100 de large. Une promenade dans les ruelles tortueuses de la vieille ville médiévale permet de découvrir les maisons à colombages, le palais du Bailliage ou encore l’hôtel des Etats-Généraux, qui accueille désormais le musée du Vieux Chinon.

Tout près, le charmant Château de la Grille est ouvert aux visites et on peut y goûter un chinon provenant de ses vignes, cépage cabernet franc, vendangées manuellement.

> Azay-le-Rideau, les pieds dans l'eau

Posé sur l’eau dans une boucle de l’Indre, le château d’Azay-le-Rideau est une merveille de la Renaissance avec sa façade se reflétant subtilement dans la rivière et son escalier d’honneur sculpté. Balzac lui-même le décrivait comme "un diamant taillé à facettes". La région permet également de découvrir l’habitat troglodytique dont elle est très riche.

Présente depuis l’Antiquité, un pressoir gallo-romain en atteste, la région est riche en vins qui y jouissent d’un climat tempéré très propice. La Cave des Producteurs de Vouvray, producteur local, accueille le public pour une visite de ses caves troglodytes et une dégustation de vouvray, vin blanc pétillant.

> Chenonceaux, sur Cher

Tout petit village d’à peine 350 âmes, Chenonceaux n’en reste pas moins l’un des grands incontournables de la route des vins de Loire. C’est grâce à son château éponyme (mais qui, lui, s’écrit sans "x") que la ville doit sa renommée. Construit sur le Cher au XVIe siècle, c’est une des merveilles de la Renaissance qui hébergea par le passé, notamment, Catherine de Médicis.

Côté vin, les environs de Chenonceaux sont baignés en plein vignoble de Touraine, qui donne essentiellement des vins blancs secs et vifs. Le Domaine de la Renaudie permet d’y goûter et propose notamment en dégustation quelques cépages sauvignons blancs très bien travaillés.

 

L'imposant Château de Chinon domine la ville.


Commentaires

-