Moët & Chandon, du champagne depuis 1743

Moët & Chandon, du champagne depuis 1743

Publié le :

Lundi 27 Octobre 2014 - 15:54

Mise à jour :

Mercredi 10 Décembre 2014 - 22:59
Symbole du luxe et du raffinement à la française, la maison de Champagne Moët & Chandon joue sur sa renommée et ses plus de 270 ans d’histoire pour faire consommer son vin dans le monde. Elle s’est imposée comme leader mondial de la distribution de champagne.
©Collection Moët & Chandon
PARTAGER :

Maxime Macé

-A +A

Dans l’univers du champagne, l’entreprise Moët & Chandon fait figure d’exemple à suivre tant sa réussite ne souffre d’aucune fausse note. 

Dès le XVIIe siècle, sous l’impulsion du moine Dom Pérignon, la Champagne se met à produire des vins effervescents. L’engouement de la noblesse pour ces vins mousseux est immédiat, toutes les grandes cours royales d’Europe se mettent à en boire en grande quantité. Madame de Pompadour, favorite de Louis XIV, disait même du champagne qu’il "rend une femme plus belle et plus élégante après qu’elle en a bu".

La maison Moët est fondée en 1743 par Claude Moët, négociant en vins, à Epernay (Marne) où le siège social de l’entreprise se situe toujours aujourd’hui. Arnaud de Saignes, directeur Marketing et Communication de la Maison Moët & Chandon, explique à France-Soir que "la maison Moët fournit en champagne la Cour du roi de France dès 1748, puis les autres cours d’Europe dans les années qui suivent. On trouve des traces de champagne Moët en Angleterre en 1750 et même aux Etats-Unis en 1787". 

C’est Jean-Remy Moët, petit-fils du fondateur, qui donnera à la maison sa vocation internationale en 1793. Entrepreneur doué, visionnaire, maire d'Epernay, il ne cessera d'innover pour faire rayonner le nom de Moët et de sa ville, malgré un contexte économique difficile. Tout ce que la France compte de personnalités s'arrête à Epernay pour visiter ses caves. Dont l’empereur des Français, Napoléon Ier, qui remet à Jean-Rémy Moët la Légion d’honneur en 1814

Du Premier Empire à LVMH

Arnaud de Saignes précise que "les soldats de Napoléon avaient pour habitude de porter un toast à leur victoire avec du champagne Moët & Chandon", et on leur attribue même la tradition de sabrer le champagne. Le "Moët Impérial", cuvée emblématique de l’entreprise (encore aujourd’hui), est un hommage à l’amitié qui liait Jean-Rémy Moët et Napoléon.

En 1833, l’entreprise devient Moët & Chandon après l'entrée du gendre de Jean-Rémy Moët, Pierre-Gabriel Chandon, à la direction de la maison. Au milieu du XIXe siècle, la petite histoire veut que ce soit lors d’un séjour au domaine de la marque que le compositeur Richard Wagner trouve l'inspiration de son opéra Tristan et Ysolde en jouant sur l'orgue à dix-huit trous du salon de musique. 

Plus tard, sous la présidence de Robert Jean de Voguë, Moët & Chandon fait l'acquisition de son concurrent Ruinart en 1962, puis, en 1970, de la maison Mercier. L'entreprise investit également hors du monde vinicole avec l'acquisition des Parfums Christian Dior en 1971. Puis initie la même année le rapprochement avec la maison de Cognac Hennessy, fondant ainsi le groupe Moët-Hennessy. Une maison qui deviendra une pierre angulaire du groupe LVMH, créé en 1987 à la suite de la fusion avec le maroquinier Louis Vuitton.

L’esprit d’innovation fait partie des fondations de la maison Moët & Chandon. Même si elle est extrêmement respectueuse des savoir-faire traditionnels, l’entreprise a toujours utilisé  l'innovation pour faire progresser la qualité de sa production. Pionnière dans la lutte contre le phylloxera, ce minuscule puceron qui s’attaque aux vignes et fit des ravages en France au milieu du XIXe siècle, la société Moët et Chandon, sous l’impulsion de Raoul Chandon de Briailles, crée un important établissement de recherches viticoles qui sauvera les vignes de l’Hexagone. 

Un savoir-faire français

En 1959, la société invente les cuves en inox avec modulation de température qui révolutionneront le stockage du vin. Plus anecdotique mais néanmoins intéressant, c’est également à la prestigieuse maison que l’on doit l’invention du "quart de champagne", une bouteille de 20cl, en 1893. Arnaud de Saignes souligne que "cela a permis l’explosion de la consommation de champagne au verre dans la restauration. Avant, les restaurateurs étaient plutôt réticents à l’idée de servir des coupes à l’unité".

Moët & Chandon, c’est aussi un style. Comme l’affirme Arnaud de Saignes, "nos vins se caractérisent par une maturité élégante, du fait qu’ils passent 24 mois en cave avant d’être dégorgés, notamment le Moët Impérial. De l’élégance, un fruité éclatant, un palais savoureux et une maturité élégante, c’est le style Moët & Chandon". La grande force de la maison est de produire chaque année des vins d’une qualité constante. Un exploit, compte tenu du climat particulièrement versatile de la région. 

Leader mondial de la production de vins de Champagne, Moët & Chandon est à la tête du plus gros vignoble de Champagne, possédant plus de 1.600 hectares de vignes. L’entreprise emploie près de 1.500 employés (dont près de 300 vignerons) et est présente dans 144 pays à travers le monde. 

Arnaud de Saignes confie que "Moët & Chandon souhaite continuer à se développer à l’international, notamment vers l’Asie et l’Afrique qui sont des marchés porteurs et avides de consommer des produits de luxe, notamment français". La maison Moët & Chandon possède donc un avenir radieux, d’autant que la consommation de champagne dans le monde (230 millions de bouteilles vendues en 2013) est en constante augmentation depuis dix ans.

 

Publicité Moët & Chandon pour le "Brut Impérial", en 1921.


Commentaires

-