Oscar Garcia: le chef cuisinier monte en flèche

Oscar Garcia: le chef cuisinier monte en flèche

Publié le :

Dimanche 02 Novembre 2014 - 10:06

Mise à jour :

Mercredi 19 Novembre 2014 - 12:37
A seulement 26 ans, Oscar Garcia est l’un des cinq plus jeunes chefs étoilés de l’histoire du Guide Michelin. Passionné de cuisine depuis l’enfance, le chef cuisinier de "La table d’Uzès" (Gard) a décroché cette année sa première étoile et ne compte pas s’arrêter là…
©DR
PARTAGER :

Amandine Zirah

-A +A

Il est le plus jeune chef étoilé de la dernière promotion Michelin. A 26 ans, Oscar Garcia a déjà tout d’un grand. Fraîchement étoilé par les hommes du guide rouge, ce jeune chef, originaire de Toulouse, est depuis mai 2013 à la tête de "La table d’Uzès", un restaurant gastronomique niché dans un hôtel particulier au cœur du centre historique d’Uzès (Gard).

Entouré d’une équipe jeune et dynamique d’une dizaine de personnes, Oscar Garcia a vu en moins d’un an ses efforts récompensés en recevant il y a quelques mois sa plus belle récompense: sa première étoile. "On a tout fait pour aller la chercher mais c’est arrivé tellement vite que je ne m’y attendais pas non plus. Ça a vraiment été une grosse et belle surprise", confie-t-il à FranceSoir.

Sa réussite n’est pas le fruit du hasard. Rigoureux, le jeune chef aux allures de premier de la classe a travaillé dur pour décrocher son premier macaron. "Le travail, l’application et l’investissement ont payé", admet-il.

Mais son succès, il le doit aussi au choix de ses produits, sélectionnés pour la plupart chez les commerçants d’Uzès. "Je m’attache beaucoup à trouver de bons produits de saison. Tous les matins, je prends mon petit diable et je vais chercher mes six ou sept cagettes de légumes. Avec, j’aime faire des associations qui sortent un peu de l’ordinaire", explique-t-il. Ardent défenseur des produits locaux et régionaux, ce passionné, qui aime plus que tout la France et ses terroirs, revendique l’esprit de la gastronomie française et son authenticité.

A voir les critiques sur les sites d’avis de consommateurs, la cuisine d’Oscar Garcia plait. Si elle s’articule autour des produits de saison, "elle ne part pas dans tous les sens", revendique le jeune chef. A la carte: millefeuille de boudin noir, daurade Sébaste et sa vinaigrette au chorizo, taureau et écrevisse de Camargue, sans oublier la truffe d’Uzès, diamant noir des gastronomes. Et parce que le visuel compte, sa cuisine passe aussi par une très grande esthétique de l’assiette.

Dans les cuisines des grands chefs

Insatiable, Oscar Garcia force aujourd’hui l’admiration de ses aînés. Ce passionné de 2CV a toujours montré un vif intérêt pour le milieu culinaire, depuis son plus jeune âge. Petit, il était déjà fasciné par les casseroles et les ustensiles de cuisine. Pourtant, rien ne le prédestinait à un tel avenir. "Mes parents ne sont pas restaurateurs. J’ai toujours voulu faire ce métier mais je ne sais pas vraiment d’où l’idée m’est venue", explique-t-il.

Très tôt, Oscar montre donc sa précocité. A cinq ans, il écrit au Père Noël pour recevoir une toque et un livre de cuisine et, à l’âge de neuf ans, il gagne 20 dollars dans un concours de gastronomie à Montréal (Canada) grâce à une charlotte aux poires.

Déterminé, il décide plus tard, à l’adolescence, d’intégrer le lycée hôtelier de Toulouse. En parallèle, il fait ses premiers pas dans un restaurant étoilé, chez Dominique Toulousy aux "Jardins de l’Opéra". C’est le début de son envolée. Puis, à l’âge de 15 ans, c’est aux côtés de Franck Putelat, chef doublement étoilé pour son restaurant "Le Parc" à Carcassonne (Aude), qu’il poursuit son apprentissage lors d’un stage. Après avoir fini son école hôtelière et avoir travaillé quelques saisons sur la Côte basque et dans les Hautes-Pyrénées, il devient, à la demande de Franck Putelat, son second.

Convaincu par le talent prometteur de son poulain, le chef aux deux étoiles lui confie en 2013 les rênes de la brigade de ce Relais & Châteaux situé à Uzès. L’objectif, à l’ouverture, était d’obtenir la reconnaissance de Michelin dans les deux ans à venir. Mais le guide rouge a pris tout le monde de court en lui attribuant son étoile, quelques mois seulement après l’ouverture du restaurant.

"J'avais dit qu'en trois ans Oscar était capable d'aller chercher une étoile", assure le chef carcassonnais, admiratif que son petit protégé ait décroché la distinction en quelques mois. Mais selon lui, le plus dur reste à venir. "Il lui faut tenir la distance, rester humble, ne rien changer. Une étoile c'est furtif. Vous ne savez pas pourquoi vous la gagnez ou vous la perdez", prévient-il.

Une cuisine accessible

Aujourd’hui, malgré l’étoile, le restaurant n’a pas changé sa politique tarifaire. "Dès le départ nous nous sommes attachés à réaliser un menu du jour à 25 euros, que l’on a toujours actuellement. Pour l’instant nous ne l’avons pas encore augmenté mais nous allons y être contraints car ce n’est pas tellement rentable", confie Oscar Garcia. Si le respect des produits, la rigueur et la créativité sont le credo du jeune homme, le Toulousain, conscient du chemin qu’il reste encore à parcourir, entend œuvrer dans la continuité...

Pour l’avenir, les objectifs sont déjà tout tracés: pérenniser "la Table d’Uzès", embaucher du personnel qualifié, consolider la première étoile et bien entendu aller en chercher une deuxième, voire une troisième… 

Oscar Garcia est l’un des cinq plus jeunes chefs étoilés de l’histoire du Guide Michelin.


Commentaires

-