Sondage: les Français tranchent (enfin) entre "pain au chocolat" et "chocolatine"

Sondage: les Français tranchent (enfin) entre "pain au chocolat" et "chocolatine"

Publié le :

Vendredi 08 Mars 2019 - 09:12

Mise à jour :

Vendredi 08 Mars 2019 - 09:22
© JOEL SAGET / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Les Français ont été invités à choisir entre "pain au chocolat" et "chocolatine" dans une sondage Ifop. Le premier terme l'emporte largement.  

Le débat éternel a enfin été tranché par la voix du peuple français. Un sondage Ifop pour la Fédération des entreprises de boulangerie a tranché entre les appellations "pain au chocolat" et "chocolatine". Et le premier terme l'emporte largement puisque que ce ne sont pas moins de 84% des Français qui plébiscitent l'usage de cette dénomination.

Dans le détail, l’enquête note d’ailleurs un fort clivage entre le Sud-Ouest et le reste de l’Hexagone, puisque 63% des Aquitains et 47% des Occitans mangent au petit déjeuner et au goûter une "chocolatine" alors que dans les autres régions, le terme "pain au chocolat" remporte presque systématiquement 99% des suffrages.

Reste désormais à trancher la douloureuse question du crayon de bois, à papier ou gris.

Lire aussi - "Amendement chocolatine": des députés Les Répulicains défendent l'autre nom du pain au chocolat

En mai dernier, une dizaine de députés les Républicains avaient déposé une amendent inclure dans le projet de loi Agriculture et alimentation une disposition défendant l'usage du mot "chocolatine" pour désigner un pain au chocolat. Sans surprise, une bonne partie des élus venaient du Sud-Ouest, région où l'on privilégie plutôt l'appellation "chocolatine" pour nommer la populaire viennoiserie. Mais le député des Côtes d'Armor Marc Le Fur, la députée de Seine-et-Marne Valérie Lacroute et le député des Yvelines Michel Vialay avaient aussi apporté leur soutien à la démarche, bien que venant de régions "pain au chocolat".

L'amendement avait été rejeté.

> Etude de l’Ifop réalisée par questionnaire auto-administré en ligne du 28 au 1er mars 2019, auprès d’un échantillon de 1.009 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région et catégorie d'agglomération.

Voir:

Agriculture et alimentation: l'amendement "chocolatine" de députés LR rejeté

Les Français préfèrent l'appellation "pain au chocolat".


Commentaires

-