Thés Christine Dattner: une société française qui s’exporte, même en Asie

Les bienfaits du thé

Thés Christine Dattner: une société française qui s’exporte, même en Asie

Publié le :

Lundi 25 Mai 2015 - 11:45

Mise à jour :

Lundi 25 Mai 2015 - 12:04
Les Thés Christine Dattner, entreprise française, est en pleine expansion à l'étranger. Sa fondatrice raconte à "FranceSoir" sa passion, son succès et les bienfaits de ses créations qu’elle exporte jusqu’à Tokyo et Séoul.
©Thés Christine Dattner
PARTAGER :

Barbara Azais

-A +A

Certains secteurs français sont particulièrement dynamiques à l’international. En 2013, plus de 120.000 entreprises françaises ont exporté leurs biens et services à l’étranger, un chiffre en hausse de 1,7% par rapport à l’année précédente. Dans les marchés français qui s’exportent le mieux figure le secteur de l’agro-alimentaire, qui a réalisé 7,8 milliards d’euros à l’export entre le mois d’août 2013 et celui de l’année 2014, selon la Direction générale des douanes.

Parmi ces entreprises françaises qui connaissent le succès, les Thés Christine Dattner est une société qui se développe d'année en année. Car si le savoir-faire français en matière de production et d’approvisionnement de céréales et de légumes est réputé à l’international, la création de thés français se démocratise énormément en Asie. Christine Dattner, auteur et créatrice de thés depuis plus de 35 ans, fait partie de cette poignée d’entrepreneurs qui a su conquérir l’Europe et bien au-delà.

Christine Dattner s’est immergée dans l’univers du thé un peu par hasard, dans les années 80, en reprenant la direction du comptoir de thé parisien Btjeman & Barton. Conquise par les vertus de ce produit qu’elle connaît à peine, elle prend son envol quelques années plus tard en créant la marque Les Contes de thé, rive gauche à Paris. "Conte comme les contes de fées, pas compte comme l’argent", explique-t-elle à FranceSoir.

Les Contes de thé

Dans le petit appartement qui surplombe sa boutique, la jeune femme se lance dans la création de thés et développe des gammes de thés classiques, ainsi que des gammes aromatisées destinées à des aventuriers en quête de nouvelles saveurs. Attentive au monde qui l’entoure, elle s’inspire de chaque culture, y puise des connaissances, y découvre des fruits, des arômes, des plantes et des épices qu’elle associe en fonction du palais de chaque peuple.

Les Contes de thé s’exporte dans plusieurs pays européens et finit par conquérir le Japon, où Christine Dattner découvrira lors d’un voyage d’affaires, surprise mais amusée, son portrait au-dessus de ses thés.

Repérée par Olivier Langlois dans les années 2000, Christine Dattner reprend la direction du département de thé de la société. Son instinct fascine. La jeune femme devient une créatrice et une visionnaire référente pour le marché français du thé, grâce notamment à ses créations, mais également à sa littérature spécialisée traduite dans plusieurs langues. Au fil du temps, Christine Dattner apprend l’histoire du thé, ses bienfaits, son rapport à la spiritualité et ses vertus thérapeutiques, qu’elle raconte dans huit ouvrages. Le livre du thé vert (Ed. Plume) sorti en 2000, est le premier d’une longue série, dont font partie Les couleurs du thé (Ed. du Chêne) et Thé, rituels et bienfaits (Ed. Flammarion).

La création des Thés Christine Dattner

En 2012, Christine Dattner prend un nouvel élan et crée les Thés Christine Dattner. Une composition de 35 ans de savoir-faire et d’une passion épicée, qui s’exporte jusque dans les palaces coréens et sur les comptoirs de Tokyo. Pour séduire les palais européens, la créatrice revisite et aromatise une soixantaine de thés verts.

Pour Les jardins de Babylone par exemple, elle mélange les arômes de la menthe et de la rose. Pour Tous les matins du monde, Christine Dattner joue avec la bergamote et la mangue. Pour Les nuits de Shanghaï, elle apprivoise les arômes des fruits rouges et du litchi, qu’elle associe à l’acidité du pamplemousse. A l’origine des thés Rive gauche à Paris et Rive droite à Paris, vendus exclusivement dans l’épicerie du Bon Marché, la créatrice a déjà convaincu 200 points de vente partout en France.

Connu pour ses vertus relaxantes, le thé n’est un produit porteur de bienfaits que s’il est préparé en fonction de son type de fabrication et de la température de l’eau. 70 degrés par exemple, est selon la créatrice, la température parfaite pour conserver les vertus du thé vert.

Des goûts et des couleurs

Christine Dattner classe, elle, ces différentes étapes de fabrication par couleurs, offrant ainsi à ses clients la possibilité de la découverte. Les thés verts et blancs sont vendus dans des emballages de la même couleur, tandis qu’un conditionnement bleu a été pensé pour les thés semi-fermentés, noir pour les thés fermentés, rouge pour les rooibos et vert pale pour les tisanes.

Faut-il y ajouter du sucre? Christine Dattner ne le déconseille pas fermement, mais rappelle tout de même que l’ajout de sucre, de miel ou de lait dénature le goût. Selon les études menées par des chercheurs australiens, la protéine du lait évincerait les vertus thérapeutiques du thé, efficaces naturellement contre les problèmes cardiaques. Il a été en effet démontré que les Britanniques, connus pour consommer en moyenne 3 kilos de thé noir d’Inde par personne et par an, auquel ils ajoutent du lait, seraient aussi touchés par les maladies cardio-vasculaires que les Français qui, eux ne consomment que 250 grammes de thé par personne et par an.

Les bienfaits du thé sur la santé

Quels sont les bienfaits du thé sur la santé? Le thé blanc par exemple, que Christine Dattner a aromatisé avec du jasmin et des pétales de rose pour créer Premier amour ou avec de l’ananas, des agrumes et de la papaye pour lancer Le phare d’Alexandrie, est la plante la plus riche en vitamine A et la plus utilisée dans la lutte contre le vieillissement.

Alors, thé ou café? L’un n’empêche pas l’autre, mais il faut savoir que si la théine est la même molécule que la caféine, elle est deux à trois fois moins puissante et ce, même dans un thé très fort. "On dit souvent que la théine donne de l’énergie sur la longueur et stimule le cerveau, tandis que la caféine contenue dans le café donne de l’énergie sur le moment et stimule davantage le cœur", explique Christine Dattner.

Très attachée à la notion de bien-être et aux méthodes de relaxation par le thé, elle a également développé "une ligne de thés bien-être". Mais là, pas question de consommer de la simple poudre de camomille comme celle que l’on achète en supermarché, la créatrice allie dans cette gamme les vertus du thé à celles de la tisane afin de proposer un produit riche, authentique et apaisant.

Les thés millésimés

Christine Dattner avoue commencer sa journée en buvant chaque matin un litre de puerh, un thé post-fermenté provenant de la province de Yunnan en Chine, connu pour absorber naturellement le mauvais taux de cholestérol. "Il a été fermenté comme un thé noir, humidifié à nouveau et placé en cave. C’est le seul thé pour lequel il existe des millésimes", explique-t-elle, avant de préciser qu’un puerh de 100 ans d’âge peut valoir "jusqu’à 100.000 euros".

Christine Dattner décrit le goût de son puerh comme celui de la terre humide. "Avec le vieillissement il y a un goût de champignons, de bruyère, de sous-bois". Mais la créatrice le conçoit, les saveurs du puerh sont parfois difficiles. "On s’est dit qu’on allait donc aromatiser certains puerhs et en fonction de l’aromatisation, le goût est plus ou moins masqué".

Chauds ou glacés, les Thés Christine Dattner nous font découvrir un monde infini et inédit de saveurs et d’arômes. La créatrice réinvente le goût du thé traditionnel, nous fait voyager avec des produits riches, authentiques et de qualité. La suite, Christine Dattner la voit lumineuse: une boutique parisienne en 2016, l’exportation et la commercialisation de ses gammes de thés aux Etats-Unis, de nouvelles créations en fonction des saisons, de ses voyages, de ses envies, de l’air du temps. Et la reprise de la société par ses fils, déjà imbibés des arômes de ses créations et bien décidés à faire perdurer l’affaire familiale. La marque Thés Christine Dattner fêtera un jour, c’est sûr, ses 100 ans.

 

 

Les Thés Christine Dattner connaissent le succès à l'exportation, y compris en Asie.

Commentaires

-