Une étude européenne décrit le Nutella comme possiblement "cancérigène"

Pâte à tartiner

Une étude européenne décrit le Nutella comme possiblement "cancérigène"

Publié le :

Samedi 14 Janvier 2017 - 16:53

Mise à jour :

Samedi 14 Janvier 2017 - 16:54
Dans une étude, l'Agence européenne de sécurité alimentaire dénonce le potentiel cancérigène de l'huile de palme. Ce qui pourrait porter préjudice au Nutella, la célèbre pâte à tartiner.
©Stefano Rellandini/Reuters
PARTAGER :

Auteur(s) : La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Haro sur l'huile de palme. Une étude de l'Agence européenne de sécurité alimentaire (EFSA)sonne l'alarme sur cette huile végétale extrait du palmier. Selon elle, ce composant majeur de la célèbre pâte à tartiner Nutella serait cancérigène. Un coup dur pour la pâte à tartiner qui en est composée à hauteur de 20%.

Pour défendre son produit star, qui représente un cinquième de ses ventes, le groupe italien Ferrero a réagi cette semaine aux accusations de l'EFSA en lançant une campagne de communication à travers l'Italie. Dans un spot publicitaire, l'entreprise dénonce une "campagne injuste de dénigrement de l'huile de palme". "L'huile de palme utilisée par Ferrero est sûre parce qu'elle vient de fruits fraîchement pressés et est traitée à des températures contrôlées", clame la publicité, précisant que l'huile est dangereuse si elle est chauffée à plus de 200 dégrés, ce qui n'est pas le cas dans le processus de fabrication du Nutella.

"C'est l'huile de palme qui garantit l'onctuosité et la stabilité unique de la recette de Nutella" précise également le groupe transalpin. A noter qu'il s'agit aussi de l'huile végétale la plus rentable du marché. Si l'entreprise devait changer les 185.000 tonnes d'huile qu'elle utilise chaque année, cela pourrait lui coûter un surplus de 8 millions de dollars.

L'huile de palme est souvent pointée du doigt à cause de la déforestation que sa culture nécessite. Amnesty International  a dénoncé dans son rapport publié en novembre dernier, les conditions de travail "scandaleuses" dans les plantations indonésiennes. L'ONG, de défense des droits de l'Homme, accuse des multinationales d'exploiter des enfants pour récolter l'huile de palme. Selon le rapport, des enfants âgés de "huit ans pour les plus jeunes", transportent des sacs pesant de 12 à 25 kilos. Les enfants sont souvent contraints d'abandonner l'école afin d'aider leurs parents dans les plantations. Ils travaillent sans équipement de protection là où les pesticides utilisés sont jugés toxiques. Ainsi, de nombreux ouvriers souffrent de graves liaisons liées à un pesticide très toxique utilisé malgré son interdiction par l'Union européenne.

Auteur(s) : La rédaction de FranceSoir.fr

Dans une étude, l'Agence européenne de sécurité alimentaire dénonce le potentiel cancérigène de l'huile de palme.

Commentaires

-