"Blu" de Prixtel: comment fonctionne le forfait gratuit proposé par l'opérateur mobile?

"Blu" de Prixtel: comment fonctionne le forfait gratuit proposé par l'opérateur mobile?

Publié le :

Mercredi 24 Janvier 2018 - 19:50

Mise à jour :

Mercredi 24 Janvier 2018 - 20:12
Ce mercredi, la société Prixtel lance "Blu", une application qu'elle présente comme un "forfait gratuit". Si effectivement il n'y a pas d'argent à débourser (et aucune carte SIM à changer), les précieuses minutes sont délivrées en échange de sollicitations publicitaires.
©Pixabay
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

L'annonce paraît à la base alléchante: la société française Prixtel propose un forfait téléphonique –appelé "Blu"– au prix de… zéro euro. Plus précisément, l'entreprise, qui utilise le réseau de SFR, lance une application permettant, comme elle l'annonce "de ne plus jamais payer ton forfait mobile". On notera le tutoiement de rigueur, montrant que l'offre cible ouvertement les plus jeunes.

Téléphoner gratuitement, consommer des données sur le mobile ou envoyer des messages par SMS sans avoir à s'acquitter d'une facture mensuelle, même minime, comment les choses sont-elles possibles? La réponse est très simple et suit l'adage: "si c'est gratuit, c'est que c'est vous qui êtes le produit".

Car chez Prixtel, les choses ne sont pas gratuites, elles ont juste la particularité de ne pas coûter d'argent. Mais pour acquérir de préciseuses minutes de communication, il vous faudra accumuler des "éclairs" (comme celui qui illustre la mignonette mascotte de la société). Et comment gagne-t-on ces fameux éclairs? Tout simplement en répondant à des sollicitations publicitaires constantes.

Concrètement, Prixtel vous envoie des sondages ou vous propose de tester des applications et de faire un retour, vous gagnerez en échange des éclairs que vous pourrez convertir. Autre possibilité: accepter d'activer la géolocalisation de son mobile et recevoir une publicité lorsque vous passerez à côté d'une enseigne partenaire.

Lire aussi: Contrefaçons: un téléphone mobile sur cinq vendu dans le monde est un faux

Le dirigeant de la société Prixtel assure que le concept est en réalité connu dans le milieu des jeux sur mobile où certains contenus ne sont délivrés que contre visionnage de publicité. Il ne s'agirait donc que d'une adaptation de ce modèle à l'obtention de temps de communication. Il assure en outre que les utilisateurs ne seront pas suivis à la trace, malgré la collecte conséquente de données que le principe de ce forfait "gratuit" implique.

Pour être rentable, Blu doit atteindre les 200.000 utilisateurs, un objectif que Prixtel espère atteindre d'ici mi-2019.

Si "Blu" ne demande pas d'argent, il n'est pas complètement "gratuit".


Commentaires

-