Énergie renouvelable: bien choisir son poêle à bois

Au chaud

Énergie renouvelable: bien choisir son poêle à bois

Publié le :

Lundi 22 Août 2016 - 16:36

Mise à jour :

Samedi 22 Octobre 2016 - 11:05
Le poêle à bois est la solution privilégiée pour faire des économies d'énergie en se chauffant convenablement. Qu'il devienne un chauffage principal ou un chauffage d'appoint, il est nécessaire de prendre quelques éléments en compte avant de se décider.
©Pixabay
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Pour faire des économies d'énergie ou simplement pour avoir un chauffade d'appoint performant, le poêle à bois est une bonne solution alternative aux moyens de chauffage classiques. Selon votre logement et l'utilisation que vous souhaitez en faire, quelques caractéristiques sont à prendre en compte pour faire le bon choix.

> Quel type d'utilisation?

Le poêle à bois peut être utilisé comme un chauffage principal ou comme un chauffage d'appoint. La première question à se poser est donc de savoir quel usage vous ferez de votre poêle. Voulez-vous remplacer votre chauffage existant ou seulement avoir une autre source de chaleur pour les mois d'hiver? Si vous décidez de l'utiliser comme un mode de chauffage à part entière, il vous faut calculer la surface de la ou des pièces à chauffer pour déterminer la puissance du poêle et surtout prendre en compte votre type de logement: une maison ancienne ne peut pas être chauffée comme une maison neuve. Pour calculer la surface des pièces à chauffer, rappelez-vous aussi que la chaleur par convection est ascendante et se déplace difficilement de manière horizontale. Pour un chauffage à part entière, il vaut mieux opter pour un poêle de mase, appelé poêle à accumulation ou poêle à inertie: il fonctionne à plein régime et restitue doucement la chaleur pendant 24 heures.

Si vous optez pour un chauffage d'appoint avec le poêle à bois, pour compenser une chaudière un peu faible ou simplement pour augmenter la température de quelques degrés sans toucher au chauffage principal, vous n'aurez pas besoin d'un poêle très performant et un modèle de quelques kilowatts sera amplement suffisant. Optez donc pour un poêle à bûches qui, à l'exception des poêles à mase, est mieux comme chauffage d'appoint.

> Le rendement et la puissance

Le rendement est le rapport entre l'énergie qui est produite par le poêle et l'énergie qui est consommée. Le poêle à bois permet un rendement important, c'est à dire que la perte entre l'énergie utilisée et la chaleur produite est quasiment nulle. Le rendement d'un poêle ne peut jamais atteindre les 100% car la combustion n'est pas complète, mais un rendement de 85% est très bien. Il est préférable de choisir un petit poêle qui tournera à plein régime plutôt qu'un grand poêle qui ne sera pas utilisé au maximum de ses capacités, car en sous-régime un poêle perd en qualité de combustion et consomme plus de bois. Pour un logement bien isolé avec une hauteur sous plafond moyenne, d'environ 2,5m, il faut compter environ 0,1kW par mètre carré. Un poêle sous-dimensionné n'apportera pas la chaleur dont vous avez besoin mais un poêle surdimensionné aura lui aussi des inconvénients. Pour connaître la puissance dont vous avez besoin, il faut tenir compte de votre lieu d'habitation, de l'altitude, de l'isolation et de la pièce dans laquelle vous souhaitez installer le poêle. Un professionnel vous aidera à calculer au plus juste la puissance de poêle dont vous avez besoin.

> La diffusion de la chaleur

Le poêle à bois peut diffuser de la chaleur par convection ou par rayonnement. La diffusion par convection implique que l'air chaud produit par le poêle à bois est réparti dans les autres pièces par des conduits: l'appareil est plus rapide et plus réactif. La diffusion par rayonnement permet d'obtenir un chauffage de température basse, qui est transmis au bâti et aux murs, qui restituent ensuite la chaleur dans la pièce. Pour un chauffage d'appoint, vous pouvez donc opter pour un poêle à rayonnement mais la diffusion par convection est à privilégier pour un système de chauffage unique.

> Le matériau

Les poêles sont souvent en fonte ou en acier et il n'y a pas d'avantage à choisir l'un ou l'autre, cela dépend de votre préférence. Grâce à sa masse, la fonte restitue la chaleur produite par le poêle, lentement et pour longtemps. L'acier, grâce à son coût réduit, est un des matériaux les plus prisés pour la fabrication des poêles: il permet de faire monter très rapidement la température, contrairement à la fonte qui demande un peu de patience, c'est donc l'idéal si vous souhaitez chauffer rapidement. Il a également pour avantage d'être très léger et peut donc être facilement déplacé. Il est également possible d'avoir un poêle en brique, qui permet d'emmagasiner la chaleur et de la restituer même quand le foyer est éteint. La pierre ollaire aide également le poêle à emmagasiner et restituer la chaleur longtemps après l'extinction du feu.

> L'importance du bois

Le type de bois est évidemment une caractéristique importante à prendre en compte dans le choix de son poêle: en bûches ou en granulés? Pour les bûches, seul le bois sec convient: une fois coupé, le bois doit passer deux ans à l'abri dans un endroit bien ventilé où l'air circule, mais pas sous une bâche qui favoriserait la condensation et donc redonnerait de l'humidité au bois. Les essences résineuses sont à éviter et il vaut mieux privilégier les feuillus, sauf le châtaigner.

Si vous n'avez pas de quoi stocker des bûches, alors il vous fuadra opter pour le poêle à granulés de bois. Aussi appelé poêle à pellet, il montre des performances de chauffage excellentes avec des rendements de plus de 90% (et donc meilleur que les bûches). Il permet aussi de chauffer le logement en votre absence grâce à un système de régulation de la chaleur.  

Pour être éligible au crédit d'impôt transition énergitique, votre appareil doit comporter le label "Flamme Verte", qui identifie les modèles les plus performants sur le plan environnemental. Pensez à vous renseigner sur l'égibilité possible.

 

Le poêle à bois est une bonne solution pour faire des économies d'énergie.

Commentaires

-