Liquides pour cigarettes électroniques: préférez le made in France

Pour remplacer le tabac

Liquides pour cigarettes électroniques: préférez le made in France

Publié le :

Lundi 28 Septembre 2015 - 13:20

Mise à jour :

Samedi 10 Octobre 2015 - 14:04
Peu à peu la cigarette électronique entre dans les moeurs, pour ceux qui veulent dire adieu au tabac. Mais les liquides utilisés dans ces e-cigarettes ne sont pas tous pareils: il vaut mieux privilégier la fabrication française, soumise à des règles.
©Wikimedia Commons
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Bien qu'étant actuellement entré dans une phase de décroissance, le marché hexagonal de la cigarette électronique et des e-liquides affiche un chiffre d'affaire avoisinant les 300 millions d'euros, suite à un formidable essor durant les 5 dernières années. Le marché se compose aujourd'hui de points de ventes physiques généralistes comme les tabacs, les pharmacies ou les bazars, de boutiques spécialisées, et de revendeurs en ligne, commercialisant des e-cigarettes, des e-liquides et divers produits dérivés.

La cigarette électronique n'ayant pas reçu l'aval du législateur français pour être considéré comme un dispositif de sevrage tabagique, l'accessoire se classe dans la catégorie consommation. La législation hexagonale impose des normes précises concernant ces e-liquides destinés à une consommation plaisir et non à un usage médical. Les fabricants français sont donc particulièrement prisés pour la qualité irréprochable des e-liquides proposés. Des enseignes comme Yes-Attitude, J-Well ou Clopinette proposent des gammes reconnues comme respectueuses des normes et agréables à fumer. Les fabricants français Liquideo et Aromizer figurent également en tête des ventes.

Contrairement à certains pays comme la Chine, la France impose des dosages précis concernant la composition des e-liquides. Ces derniers doivent contenir une proportion limitée de propylène glycol, constituant la base incolore et épaisse du e-liquide, de glycérine végétale 100% naturelle, d'arômes alimentaires restituant les saveurs du tabac et d'autres aliments, d'eau et d'alcool fluidifiant le mélange, et de nicotine. Ces différentes substances, testées et approuvées, sont également utilisées dans de nombreux autres domaines comme l'industrie alimentaire ou la cosmétique. Il est donc recommandé de déterminer la provenance des e-liquides et de privilégier la fabrication hexagonale.

On retrouve des gammes françaises de e-liquides reproduisant toutes sortes de saveurs. Certains e-liquides reproduisent le goût du tabac brun ou blond, des cigarillos ou des cigares. Proches des chichas orientales, certaines gammes reproduisent des goûts citronnés, vanillés, orangés et de nombreuses autres saveurs fruitées.

Un flacon de e-liquide de 10ml correspond à une consommation de 5 jours pour une personne fumant un paquet par jour. Les tarifs, variables d'une marque à une autre, se situent entre 5 euros pour les saveurs fruitées et 9 euros pour les saveurs reproduisant le goût des différents tabacs. Certains e-liquides en série limitée, ou reproduisant des saveurs alcoolisées de rhum ou de cocktails, peuvent atteindre les 18 euros. 

 

 

Les liquides pour e-cigarettes ne sont pas tous de la même qualité.

Commentaires

-