L'Oculus Rift ne permettra finalement pas la pornographie en réalité virtuelle

L'Oculus Rift ne permettra finalement pas la pornographie en réalité virtuelle

Publié le :

Dimanche 14 Juin 2015 - 16:49

Mise à jour :

Dimanche 14 Juin 2015 - 16:57
Le casque de réalité virtuelle Oculus Rift proposé par une filiale de Facebook était très attendu des consommateurs de pornographie avides d'expériences nouvelles. Hélas pour les amateurs d'images impudiques, le fabricant a annoncé qu'il n'y aurait pas de contenus sexuels, du moins sur les canaux de distribution officiels.
©Sergey Galyonkin/Flickr
PARTAGER :
-A +A

L’Oculus Rift va-t-il laisser passer l’un de ses plus juteux marché par excès de pudibonderie? Alors que l’entreprise Oculus VR, filiale du géant Facebook, dévoile tout son potentiel en plein salon de l’E3 à Los Angeles, et laisse entrevoir des possibilités de jeu en réalité virtuelle, un représentant de l’entreprise cité par le site d’informations américain Business Insider vient d’annoncer que l’appareil ne permettra pas d'accéder à du contenu pornographique. Le futur "Oculus Store", plateforme de distribution de l'appareil, n'acceptera pas d'accueillir ce type de produits.

Morte donc la poule aux œufs d’or? Heureusement non, il existera en théorie des moyens de contourner cette interdiction pour les utilisateurs alléchés (et sans doute aussi les utilisatrices). Car si le "store" officiel de l’appareil a dit "niet" aux contenus à caractère sexuel, il sera possible à des distributeurs de proposer des contenus en dehors de la plateforme principale de vente. C’est donc un véritable marché parallèle, entièrement tourné vers des contenus pornographique, qui pourrait se mettre en place d’ici le premier trimestre 2016, lorsque l’Oculus Rift sera lancé commercialement.

Cette déclaration montre également une certaine forme de malaise parmi les concepteurs de l’Oculus Rift sur la question des contenus à caractère pornographique. Le mois dernier en effet, Palmer Luckey le fondateur d’Oculus VR laissait entendre qu’il n’y aurait pas de contrôle des contenus, l’Oculus Rift se voulant une plateforme "ouverte". Un bannissement du sexe, qui n’empêchera cependant pas la violence, qui devrait, elle, bénéficier d’une tolérance sans doute illimitée.

Il ne sera pas possible d'accéder à des contenus pornographiques via les canaux officiels.


Commentaires

-