Perche à selfie: soigner son ego à bout de bras

Tendre la perche

Perche à selfie: soigner son ego à bout de bras

Publié le :

Mardi 19 Mai 2015 - 15:30

Mise à jour :

Vendredi 22 Mai 2015 - 20:27
Elle fleurit dans toutes les mains des aficionados du selfie. La perche à selfie permet d’offrir une plus grande profondeur de champ à ses photos et se définit comme l'un des objet les plus tendances de 2015.
©Remy de la Mauvinière/Sipa
PARTAGER :
-A +A

Véritable phénomène commercial de l'année 2015, la perche à selfie est partout. Difficile de se promener devant un monument sans voir des touristes immortaliser leur voyage avec, ou de déambuler dans les rues de n'importe quelle capitale européenne sans qu'un vendeur à la sauvette vous propose d'acquérir l'objet en question…

C'est en 2003 qu'un Canadien du nom de Wayne Fromm a inventé la perche à selfie avec une justification pour le moins étrange. Il a eu l’idée lors d’un voyage en Europe, et il se dit heureux d’avoir rendu un service à l’humanité, car "une fois que vous commencez à parler aux gens pour leur demander une photo", déplore-t-il, "ils ne vous lâchent plus".

Le gros avantage de cet objet est qu'il permet d'élargir l'angle de prise de vue pour une photo ou une vidéo de groupe. La perche à selfie fonctionne aussi bien avec un smartphone, qu'une caméra de type GoPro ou encore un appareil photo numérique pour certaines. De plus, rétractable, elle se range facilement dans un sac à main ou à dos.

Choisir un tel objet ne revêt pas beaucoup de difficultés tant la gamme est large et tant les prix diffèrent. Il existe à peu près autant de perches différentes que de smartphones différents. En fait, il y a autant de perches différentes que de constructeurs.

On peut dégager deux grandes familles de perches à selfie: les perches à câble, avec déclencheurs filaires qui se connectent sur la prise jack du smartphone; et les perches Bluetooth qui, comme leur nom l'indique, ont recours à la connexion Bluetooth par le biais d'une télécommande des smartphones et autorisent, virtuellement, à prendre plus de recul (en plus de se débarrasser du câble, qui est toujours un point de fragilité).

La première catégorie a tendance à disparaître et coûte bien moins cher que sa concurrente équipée de la technologie Bluetooth (compter 6 euros entrée de gamme pour les filaires, le double pour le Bluetooth). Certaines perches de marque très connues peuvent même monter jusqu'à une soixantaine d'euros.

La perche à selfie est le produit photo du moment! On en voit fleurir partout, à tel point que de nombreux sites touristiques sont en train de les prohiber, comme le musée du Louvre ou le château de Versailles. Il semblerait même qu'un texte de loi soit à l'étude pour en interdire totalement l'usage dans tous les lieux publics français d'ici à octobre 2015. Ce sont les touristes chinois qui vont faire la tête...

 

 

La perche à selfie s'est définitivement inscrite dans la panoplie du parfait petit touriste.

Sur le même sujet, la rédaction vous propose:


Commentaires

-