Pesticides: la liste des fruits et légumes non-bio les plus impactés

Pesticides: la liste des fruits et légumes non-bio les plus impactés

Publié le :

Jeudi 06 Juin 2019 - 11:46

Mise à jour :

Jeudi 06 Juin 2019 - 12:07
© RAYMOND ROIG / AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Cerises, céléri, raisin ou encore endives ces fruits et légumes ont pour points communs de contenir des résidus importants de pesticides comme l'a démontré une étude de Générations futures.

Les chiffres dévoilés par Générations futures sont accablants. Près de 72 % des fruits et 43 % des légumes non-bio consommés en France contiennent des résidus de pesticides comme l'a dévoilé ce jeudi l'ONG dans un rapport détaillé portant sur la période 2012-2017.

"Sur les six années, ce sont en moyenne 71,9 % des échantillons de fruits qui contenaient des résidus de pesticides, avec 2,9% de dépassement de la «limite maximale en résidus» (LMR)", note l'ONG dans un communiqué. Les LMR sont les seuils légaux européens ne devant pas être dépassés. "Pour les légumes, la moyenne est de 43,3 % des échantillons concernés (par des résidus) et 3,4% de dépassement de LMR", ajoute Générations futures.

Lire aussi - Pesticides: le gouvernement tente pour la troisième fois de désintoxiquer l'agriculture

Les fruits avec le plus de résidus de pesticides constatés sont:

Les cerises (89% des échantillons avec résidus).

Les clémentines et mandarines (88,1%).

Le raisin (87,3%).

Les pamplemousses/pomelos (86,3%).

Les pêches et nectarines (82,9%).

Les fraises (82,9%).

Les oranges (81,2%).

Pour les légumes, sont particulièrement concernés:  

Le céleri-branche (résidus dans 84,9% des échantillons),

Le céleri-rave (82,5%).

Les herbes fraîches (69,3%).

Les endives (67,2%).

La laitue (66,5%).

"Il faut encourager la consommation de fruits et légumes, mais les consommateurs veulent bénéficier de leurs bienfaits sans avoir à ingérer en même temps des résidus de pesticides aux propriétés inquiétantes", a expliqué François Veillerette, président de l'ONG.

L'an dernier Loic Tanguy, directeur de cabinet de la DGCCRF, expliqué par sa part que "le fait de dépasser les LMR n'implique pas nécessairement un danger".

Voir:

Pesticides: Poirson "regrette" le report de l'interdiction voté par l'Assemblée

Pesticides: l'Anses interdit les produits à base de métam-sodium

Les pesticides néonicotinoïdes interdits à partir de samedi

Plus de 71% de fruits et 43% de légumes non bio consommés en France contiennent des résidus de pesticides, cerise et céleri-branche étant parmi les plus touchés.


Commentaires

-