Soldes d'été: 8 Français sur 10 vont les faire, mais dépenser moins

Sondage

Soldes d'été: 8 Français sur 10 vont les faire, mais dépenser moins

Publié le :

Mercredi 24 Juin 2015 - 12:05

Mise à jour :

Mercredi 24 Juin 2015 - 12:08
C'est le début des soldes d'été ce mercredi 24. Près de 8 Français sur 10 prévoient de les faire, mais vont dépenser moins que l'an dernier.
©Sébastien Salomgomis/Sipa
PARTAGER :
-A +A

Les soldes d'été sont lancés, depuis ce mercredi 24 juin et pour une période de six semaines, jusqu'au mardi 4 août. Près de 8 Français sur 10 (78,8%) des Français pensent les faire, mais vont dépenser moins que d'habitude, selon un sondage Toluna réalisé pour le magazine LSA spécialisé dans la grande distribution.

Le budget moyen que prévoient les Français sera de 164 euros seulement, en baisse de 26% par rapport à 2014. Si le taux global de participation aux soldes (au moins un achat sur les six semaines) est stable, cette désaffectation concerne le nombre d’achats et les dépenses totales: beaucoup de consommateurs prévoient d’acheter seulement quelques articles, notamment dans l’habillement.

Seulement 18,9% des personnes interrogées ont fait des repérages en magasin (moins 2 points par rapport à 2014) et 13,7% des recherches sur Internet (moins 1 point).

Comme d’habitude, les soldes attirent d’abord pour la mode (71,6% des Français prévoient  d’acheter un vêtement, des chaussures ou des accessoires), le sport (34,7%), l’ameublement/décoration (20,1%), l’hygiène-beauté (19,3%), le high-tech (17,7%) et les produits culturels (16,4%).

Les pouvoirs publics rappellent que les produits soldés sont des produits comme les autres et que "les limitations de garanties sur les soldes sont illégales. Un article soldé bénéficie des mêmes garanties en matière de défauts de fabrication non apparents ou de service après-vente que tout autre article. En cas de vice caché, le vendeur est tenu de remplacer l'article ou de le rembourser".

Toutefois, le commerçant a le droit d'appliquer la règle "ni repris ni échangé" s'il l'affiche clairement: "S'il n'y a pas de vice caché, le commerçant n'est pas tenu juridiquement de procéder à l’échange ou au remboursement, mais il peut le faire à titre purement commercial. (…) En tout état de cause, le commerçant est tenu d'appliquer toute disposition relative à l'échange ou au remboursement dont il fait la publicité, soit sous forme d'affichage dans le magasin, soit mentionnée sur les tickets de caisse ou sur d'autres supports".

> Sondage Toluna réalisé par Internet le 16 juin 2015 auprès d’un échantillon de 2.009 personnes de 18 ans et plus représentatifs de la population française selon la méthode des quotas (région, sexe, âge, professions).

 

Les soldes d'été vont durer six semaines.

Sur le même sujet, la rédaction vous propose:


Commentaires

-