Soldes d'été 2018- Lorraine et Moselle: pas de dates décalées, mais pourquoi?

Concurrence et tourisme

Soldes d'été 2018- Lorraine et Moselle: pas de dates décalées, mais pourquoi?

Publié le :

Jeudi 21 Juin 2018 - 16:10

Mise à jour :

Jeudi 21 Juin 2018 - 16:29
Lors des soldes d'été, les départements de l'ancienne région Lorraine (Moselle, Vosges, Meurthe-et-Moselle et Meuse) ne bénéficient pas de dates décalées, contrairement à l'hiver. Cela parce que les deux régimes d'exception à la loi qui encadre les soldes n'ont pas la même origine.
© JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Le début des soldes d'été tombe en 2018 le mercredi 27 juin dans la majorité des départements Français. Il existe en effet des dérogations pour certains département frontaliers.

Ainsi Dans les Alpes-Maritimes et les Pyrénées-Orientales, les soldes ne débuteront que le mercredi 4 juillet et se termineront le mardi 14 août 2018. Dans les deux départements corses, elles débuteront le mercredi 11 juillet pour se terminer mardi 21 août 2018.

Les habitants des départements de l'ancienne Lorraine (Moselle, Vosges, Meurthe-et-Moselle et Meuse) connaissent également des dérogations, mais pas en été. Ce ne sont en effet pas les mêmes zones qui bénéficient de ces décalages selon la période de l'année, car ils n'ont pas la même origine.

Lire aussi: Soldes d'été 2018 - des promotions avant la date de début avec les ventes privées

Ainsi, s'agissant de la Lorraine, la dérogation est censée permettre de lutter contre la concurrence du Luxembourg où les soldes débutent le premier jour ouvré de janvier contre le deuxième mercredi de ce mois en France. L'objectif est d'éviter une fuite des consommateurs avant même que les enseignes françaises aient eu le temps de lancer leurs offres.

Lors des soldes d'été, ce n'est pas la concurrence des pays voisins qui est en cause mais la volonté de faire coïncider les offres alléchantes avec la venue des touristes. C'est pourquoi la Lorraine, qui n'est pas une destination estivale particulièrement prisée, n'a alors aucune raison de bénéficier d'un régime différent.

En 2017, 75,5% des Français ont participé aux soldes d'été. Le beau temps et les touristes avaient sauvé cette édition qui n'avait connu qu'un recul de 1,3% par rapport à la précédente, au lieu des 4,4% attendus.

Concurrencés toute l'année par la vente sur Internet à prix cassés ou les autres opérations de promotions comme les ventes privées, les soldes d'hiver comme d'été ont perdu leur caractère exceptionnel. Les commerçants ont donc appelé à revoir le dispositif, et ont été en partie entendus.

Ces soldes d'été sont donc les derniers qui dureront 6 semaines. A partir de l'édition hivernale de 2019, ils ne s'étaleront plus que sur quatre semaines. Les professionnels avaient également demandé que la date du dernier mercredi de juin soit avancée, mais elle a finalement été conservée.

Les exceptions pour les dates de soldes d'été ne sont pas les mêmes que pour les soldes d'hiver.

Commentaires

-