5 citadelles Vauban (DIAPORAMA)

Génie militaire

5 citadelles Vauban (DIAPORAMA)

Publié le :

Vendredi 24 Juillet 2015 - 15:28

Mise à jour :

Jeudi 22 Octobre 2015 - 14:15
Cette semaine, "France-Soir" vous propose de partir à la découverte de cinq forteresses construites par Vauban, toutes inscrites au Patrimoine mondial de l’UNESCO, symboles immuables du génie militaire à la française.
©DavidLefranc
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Architecte militaire de génie, Sébastien Le Preste de Vauban a doté le royaume de France d’une série de fortifications puissantes et novatrices afin de protéger ses frontières. Au service de Louis XIV, il va créer ou améliorer 180 forteresses entre 1667 et 1707 dans le but de défendre le "Pré carré" du Roi-Soleil. FranceSoir vous en fait découvrir cinq.  

> Besançon: le chef-d’œuvre

Dominant la ville de Besançon depuis le mont Saint-Etienne, la citadelle construite entre 1668 et 1693 est l’un des chefs-d’œuvre de Vauban. Impressionnante et majestueuse, elle est aujourd’hui un haut lieu de culture et de tourisme. Elle est inscrite depuis juillet 2008, avec les fortifications de Vauban du centre-ville et du quartier Battant, sur la liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO. L’édifice, qui s’étend sur 12 hectares, abrite aujourd’hui un espace dédié à l’histoire de la citadelle, le musée de la Résistance et de la Déportation, le Musée comtois et même un parc zoologique qui présente des espèces rares et menacées.

(Plein tarif: 10,60 euros).

> Arras: l’inutile

Construite pour renforcer la seconde ligne de défense du "Pré carré" de Louis XIV, la magnifique citadelle d’Arras ne fut jamais attaquée car située trop loin des zones de combats. Elle doit à cette particularité son surnom de "Belle inutile". Il s’agit d’une des premières constructions de Vauban, elle suit un plan octogonal organisé autour d’une place rectangulaire. Sa chapelle est un joyau de l'architecture baroque, avec une façade de briques richement décorée de colonnes et de médaillons.  Au-delà de l’enceinte des remparts, le bois de la Citadelle, entièrement réaménagé pour les usages de loisirs tout en préservant la faune et la flore, est un superbe lieu de promenade.

(Accès libre).

> Mont-Louis: la montagnarde

Mont-Louis est la ville fortifiée la plus haute de France, à 1.600 mètres d’altitude, dans les Pyrénées-Orientales. Elle fut créée ex nihilo par Vauban en 1679 pour défendre le Roussillon, acquis de haute lutte face aux Espagnols en 1659. Les travaux ont duré 10 ans. Une grande partie de la citadelle est aujourd’hui occupée par le Centre national d’entraînement commando mais reste accessible au public toute l’année grâce à des visites guidées organisées par l’office du tourisme de la ville. La partie civile des lieux est occupée par un four solaire, construit en 1949 mais désormais obsolète, que l’on peut toujours admirer.

(Plein tarif: 5,50 euros).

> Saint-Martin de Ré: l’insulaire

Si les frontières terrestres du Royaume de France se couvrent de fortifications à la fin XVIIe siècle, c’est aussi le cas des côtes. Afin de protéger Rochefort et La Rochelle d’un débarquement anglais, Vauban fortifie la ville de Saint-Martin de Ré (sur l’île de Ré). Afin de former un réduit insulaire, la ville est dotée d’une enceinte et d’une citadelle qui protège son approche nord-est. Ce port fut longtemps le lieu de départ des forçats pour le bagne de Cayenne. Aujourd’hui encore, la citadelle est toujours une prison et ne se visite pas. Mais ses alentours sont un lieu de promenade prisé des vacanciers, qui pourront par contre s’aventurer sur les fortifications de la ville.

(Accès libre).

> Briançon: la stratégique

Petite ville frontalière au cœur du massif alpin, Briançon est a été puissamment fortifiée par Vauban à la fin du XVIIe siècle, du fait de sa situation stratégique à proximité du royaume de Savoie, aujourd’hui partie intégrante de l’Italie. La citadelle, dite "Cité Vauban", se tient sur un piton rocheux au-dessus de la haute vallée de la Durance, enserrée entre les montagnes. Pour optimiser sa défense, Vauban et ses successeurs ont érigé quatre forts supplémentaires sur les monts voisins. Il est possible d’admirer les fortifications de la ville haute en se promenant dans ses ruelles escarpées. Chacun des forts supplémentaires est également ouvert aux visiteurs tout au long de l’année.

(Accès libre).

 

 

 

La citadelle Vauban de Besançon abrite maintenant derrière ses remparts 3 Musées de France

Commentaires

-