5 grottes en France (DIAPORAMA)

5 grottes en France (DIAPORAMA)

Publié le :

Lundi 12 Janvier 2015 - 15:28

Mise à jour :

Jeudi 11 Juin 2015 - 14:54
Les sous-sols français regorgent de cavités, plus ou moins grandes, plus ou moins anciennes. Un peu plus d’une centaine sont aménagées dans l'Hexagone pour l’accueil du public, et séduisent 4 à 5 millions de visiteurs par an. "FranceSoir" vous a sélectionné quelques unes des plus belles grottes de France.
©DR
PARTAGER :
-A +A

Grottes, gouffres, avens, rivières souterraines… Un peu plus d’une centaine sont aménagées en France pour l’accueil du public, et attirent annuellement quatre à cinq millions de visiteurs. Les plus célèbres sont les grottes de Lascaux (Dordogne) et Chauvet (Ardèche), toutes deux interdites au public mais dont des répliques peuvent être visitées. La réplique de la grotte Chauvet a été inaugurée en avril dernier par François Hollande. Mais il y en a quantité d'autres sur le territoire, "FranceSoir" vous en présente cinq parmi les plus intéressantes.

> Hautes-Pyrénées: Betharram, à toute vapeur

Les grottes de Betharram, dont l’entrée se situe à Saint-Pé-de-Bigorre, près de Lourdes, comptent parmi les premières ouvertes au public en France. Découvertes en 1810, aménagées en 1903, elles se déploient sur cinq étages et 2,8 kilomètres de parcours accessibles au public.

A pied, en barque et en petit train, les grottes de Betharram permettent de découvrir les entrailles des Pyrénées. Au fil des niveaux occupés successivement au fil des siècles par la rivière souterraine, elles permettent d’admirer de très nombreuses concrétions, ainsi que des phénomènes d’érosion remarquables, tels le plafond à caisson du premier étage, ou encore le gouffre de 80 mètres de profondeur permettant de passer d’un étage à l’autre.

> Gard: la Cocalière, une perle

D’une longueur connue de près de 30 kilomètres, la Cocalière (commune de Courry, Gard) est ce que les spécialistes appellent une grotte vivante, c’est-à-dire toujours en formation. Formée au cours de l’ère tertiaire, il y a 35 millions d’années, elle est surnommée la "Grotte aux diamants" tant elle abrite de nombreuses variétés de concrétions allant des classiques stalactites à une très rare perle des cavernes, en passant par toute une gamme de draperies et de disques.

La découverte de matériel (ossement, poterie, outils…) permet d’affirmer que le souterrain a été occupé à l’époque de la préhistoire. 

> Hérault: Clamouse, la cristalline

Qu’ils soient d’aragonite ou de calcite, les cristaux de la grotte de Clamouse sont d’une finesse et d’une pureté exceptionnelles. La caverne est ainsi réputée pour accueillir la plus grande diversité de concrétions atypiques en France, et est classée par le ministère de l’Ecologie "Site scientifique et pittoresque".

La cavité comprend de vastes salles et s’étend sur trois étages, dont un noyé en permanence par une rivière souterraine. Le niveau intermédiaire, parfois inondé en période de crue, comprend un réseau complexe de galeries présentant de très belles dentelles de pierre.

> Ardèche: Saint Marcel, la dentellière

Classée au Patrimoine national, la grotte de Saint Marcel est un des joyaux souterrains de l’Hexagone. Comptant plus de 56 kilomètres de galeries, dont un kilomètre aménagé pour accueillir le public, cette caverne est célèbre pour ses concrétions, dont des "gours" uniques en Europe: à l’origine une cascade, cette formation s’est peu à peu transformée en bassins de dentelles calcaires.

Dotée de salles immenses et de somptueuses cathédrales de concrétions, la grotte de Saint Marcel propose également une visite spéléologique. Accessible à tous dès 7 ans, sans difficulté, cette randonnée souterraine permet de découvrir d’autres salles, telles la "Galerie des colonnettes" ou encore le "Trou d’enfer".

> Doubs: Osselle, la nécropole

La grotte d’Osselle se revendique comme la plus vaste nécropole d’ours des cavernes au monde –on y a retrouvé plus de 2.000 squelettes de ce mammifère carnivore. Mais cette cavité située dans le Doubs, avec des visites qui auraient commencé dès le XVIe siècle, est également l’une des plus anciennes grottes touristiques. 

Elle fut également un espace de fête pour Voltaire puis un lieu de culte durant la Terreur (XVIIIe siècle). L’autel qui servait aux prêtres réfractaires y est encore visible. La cavité est ainsi un lieu chargé d’histoire tout autant qu’un phénomène géologique à visiter pour se rafraîchir (une température de 13°C y règne constamment) durant les chaudes journées d’été.

 

La grotte de Saint Marcel (Ardèche).


Commentaires

-