5 ports de France (DIAPORAMA)

5 ports de France (DIAPORAMA)

Publié le :

Samedi 03 Janvier 2015 - 17:43

Mise à jour :

Jeudi 02 Juillet 2015 - 11:39
Les ports de France ont évolué au fil des siècles entre commerce maritime et tourisme. FranceSoir vous a sélectionné cinq ports du littoral français, de la Normandie à la Corse du sud.
©Ville de Cassis/Emmanuelle Ruf
PARTAGER :

Astrid Seguin

-A +A

Chaque port de France à ses spécificités concernant la pêche (crevette, coquille-Saint-Jacques, anchois, merlu…) mais aussi le tourisme. Si chacun reste attaché au commerce maritime, certains capitalisent aussi sur leur histoire, liée à la peinture, leur végétation, leur architecture d'époque, entre autres, pour attirer les touristes.

> Normandie: Honfleur, l'impressionniste

Dans un décor de carte postale qui a séduit de nombreux peintres impressionnistes (Courbet, Boudin, Monet notamment), le port de Honfleur (Calvados) est un petit joyau. Son charme vient de ses maisons aux façades recouvertes d'ardoises du XVIIe et XVIIIe siècles. Les pêcheurs ont deux spécialités: la crevette grise, vendue vivante au débarquement, et d’octobre à avril la coquille Saint-Jacques. Dans le Vieux Bassin, le port accueille de vieux gréements, ce qui en fait un véritable musée à ciel ouvert.

> Bretagne: Sauzon, le port fleuri

Sauzon (Morbihan) est l'une des quatre communes de Belle-Île-en-Mer, l'île située à une quinzaine de kilomètres de Quiberon. Le port, de pêche et de plaisance, sur le versant gauche de l'estuaire de la rivière de Sauzon, est surnommé "le port fleuri". Le port, bordé de petites maisons bleues, est à l'abri des vents dominants, ce qui en fait un endroit très agréable pour les touristes. Le village, qui compte moins d'un millier d'âmes, a notamment accueilli parmi ses habitants l'actrice Sarah Bernhardt.

> Atlantique: Saint-Jean-de-Luz, l'authentique

Dans les années 50, cette ancienne cité corsaire fut le premier port sardinier et thonier de France. Aujourd'hui, situé sur les communes de Saint-Jean-de-Luz et de Ciboure (Pyrénées-Atlantiques), à l'embouchure de la Nivelle, il est spécialisé dans la pêche à l'anchois et au merlu, avec 250 marins professionnels. Entre barques de pêcheurs en bois et petits bars marins, entre Hendaye et Biarritz, à une dizaine de kilomètres de la frontière espagnole, le port de Saint-Jean-de-Luz  a su conserver son authenticité basque.

> Côte d'Azur: Cassis, la flâneuse

Entre Aubagne et La Ciotat, ce port des Bouches-du-Rhône, protégé des vents habituels de la région car blotti entre le massif des Calanques et le cap Canaille (l'une des plus hautes falaises maritimes d'Europe avec près de 400m de hauteur), est l'endroit idéal pour flâner. Le charme du port vient de son alignement d'anciennes maisons de pêcheurs aux façades colorées. La devise de la ville est attribuée à l'écrivain Frédéric Mistral: "Qui a vu Paris et pas Cassis n'a rien vu". Et les "vins de Cassis" furent l'une des trois premières AOC (appellations d'origine contrôlée) en 1936.

> Corse: Bonifacio, la dynamique

L'afflux des touristes dans ce port de Corse-du-Sud, considéré comme l'un des plus remarquables de l'Ile de beauté, n'a pas entaché son authenticité. De vieux bateaux de pêche viennent toujours décharger leurs poissons sur les quais. La ville aux falaises de 70 mètres sculptées par la mer et les embruns et dominée par une citadelle du XIIe siècle offre une vue unique sur la Méditerranée. Et, avec ses nombreuses balades en mer, elle est l'une des plus dynamiques de Corse.

 

 
Les façades colorées des petites maisons du port de Cassis.


Commentaires

-